ban600
credit agricol

BAM : Le climat général des affaires jugé “normal” par 65% les industriels au T3 2018

BAM : Le climat général des affaires jugé “normal” par 65% les industriels au T3 2018

Le climat général des affaires aurait été "normal" selon 65% des industriels au cours du 3ème trimestre 2018 et "défavorable" selon 33% d'entre eux, estime Bank Al-Maghrib (BAM).

Par branche d'activité, la proportion des industriels qualifiant le climat des affaires de "normal" s’est établie à 80% dans l’"agro-alimentaire" et dans le "textile et cuir", à 69% dans la "mécanique et métallurgie" et à 48% dans la "chimie et parachimie", selon les résultats trimestriels de l’enquête de conjoncture du 3ème trimestre, publiés lundi par BAM.

Pour ce qui est des industriels déclarant un climat des affaires "défavorable", leur proportion varie entre 15% dans le "textile et cuir" et 47% dans la "chimie et parachimie", fait savoir la Banque centrale.

Pour leur part, les conditions d’approvisionnement auraient été "normales" selon 72% des industriels et "difficiles" selon 26%, relève BAM, précisant que par branche d’activité, la proportion des entreprises indiquant des conditions d’approvisionnement "normales" varie entre 62% dans la "chimie et parachimie" et 87% dans la "mécanique et métallurgie".

→ Lire aussi : Bank Al-Maghrib décline toute responsabilité par rapport au message frauduleux véhiculé en ce moment

En revanche, 38% des entreprises de la "chimie et parachimie" indique des conditions d’approvisionnement "difficiles", ajoute la même source.

S’agissant du stock des matières premières et demi-produits, il aurait été à un niveau normal selon la majorité des chefs d’entreprises, et ce dans l’ensemble des branches d’activité, fait ressortir l'enquête.

Concernant l’évolution des effectifs employés durant les trois derniers mois, 76% des industriels déclarent une stagnation et 17% une hausse, estime BAM, notant que par branche, 87% des industriels de la "chimie et parachimie" s’attendent à une stagnation et 11% à une hausse.

Pour les trois prochains mois, 52% des industriels s’attendent à une stagnation des effectifs employés et 20% à une baisse, selon la même source.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :