Belgique: le nombre de cyberattaques a triplé en 2019

cyberattaques
cyberattaques

Les autorités belges ont reçu en 2019 trois fois plus de déclarations de cyberattaques qu’en 2018, indiquent vendredi les médias locaux.

“La CERT (Computer Emergency Response Team) du Centre pour la cybersécurité en Belgique a reçu cette année pas moins de 4.484 déclarations de cyberattaques, contre 1.600 l’an dernier”, précisent les journaux L’Echo et De Tijd, citant des chiffres communiqués par la Première ministre Sophie Wilmès, aussi en charge du Centre pour la cybersécurité en Belgique.

La majeure partie de ces attaques sont des tentatives de fraude, comme le phishing, la fraude au CEO (Business Email Compromise), ou encore le Microsoft Scam détaille la même source, ajoutant que la CERT reçoit également des déclarations de cyberattaques de type “DDOS” (attaques par déni de service distribuées), comptes piratés, ransomware…

→ Lire aussi : Belgique: la police fédérale lance une unité spécialisée contre les cyberattaques


“Cette année, la police fédérale a aussi reçu 40% de plaintes en plus. Cette augmentation est importante et malgré tout, il ne s’agit que de la partie visible de l’iceberg, car les entreprises ne déclarent pas systématiquement les cyberattaques dont elles sont la cible”, a souligné la Première ministre belge Sophie Wilmès.

La police fédérale belge avait mis sur pied récemment une unité spécialisée dans la lutte contre les attaques informatiques. Cette unité policière vise à garantir une réponse rapide et effective face aux cyberattaques, notamment celles visant des infrastructures et secteurs “critiques”, comme les centrales nucléaires, les opérateurs télécom ou les banques.

Elle réunit des collaborateurs provenant des différentes sections de l’entité de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication de la police fédérale “Federal Computer Crime Unit” (FCCU), pour intervenir immédiatement en cas de menace.