Belgique: le vaccin contre le coronavirus sera gratuit mais pas obligatoire

vaccin

Le vaccin contre le coronavirus sera administré gratuitement et sur base volontaire aux citoyens belges, une fois qu’il sera disponible, ont indiqué lundi les ministres fédéral et des entités fédérées en charge de la Santé en Belgique.

“L’objectif sera de vacciner au moins 8 millions de Belges”, selon un communiqué des autorités belges.

Il faudra encore déterminer les groupes de population qui seront prioritaires, note la même source, précisant que “cela se fera sur la base d’avis scientifiques” et d’un “débat sociétal “.

L’ensemble du programme de vaccination contre le Covid-19 en Belgique sera cofinancé par l’autorité fédérale et les entités fédérées. Pour piloter l’opération, une taskforce “opérationnalisation de la stratégie de vaccination Covid-19” sera créée au sein du Commissariat gouvernemental chargé de la gestion de la crise du coronavirus.

Cette taskforce sera chargée de déterminer, d’attribuer et de soutenir toutes les actions nécessaires à la réalisation de la stratégie de vaccination. Elle sera composée de scientifiques, de représentants des autorités des entités fédérées et du fédéral, de gestionnaires de crise et, où nécessaire, de représentants d’organisations professionnelles et de groupes de travail techniques, selon le communiqué.


Au sein de cette taskforce, une cellule spécifique “débat sociétal et communication” sera chargée de la rationalisation et de la coordination de la communication scientifique et publique.

“La vaccination Covid-19 elle-même est un défi complexe et unique pour de nombreux pays, dont la Belgique. Seule une coopération proactive et efficace entre le fédéral et les entités fédérées peut mener à bien cette vaccination “, ont souligné les autorités belges.

Pour son approvisionnement en vaccins, la Belgique participe à la procédure européenne d’achats anticipés dans laquelle la Commission européenne négocie avec plusieurs firmes pharmaceutiques au nom des États membres. Quatre contrats ont déjà été signés au niveau européen. L’achat ne se concrétise que si les vaccins actuellement à l’essai se révèlent efficaces et sûrs et sont autorisés à la commercialisation dans l’UE.

( Avec MAP )