Belgique: une fillette de 3 ans décède du coronavirus

Belgique

Une fillette de trois ans est décédée du coronavirus en Belgique, a annoncé vendredi le porte-parole du Comité fédéral du suivi de la situation épidémiologique, Boudewijn Catry, précisant que l’enfant présentait plusieurs pathologies associées.

Il s’agit de la plus jeune victime du Covid-19 en Belgique. Une jeune fille de 12 ans avait succombé au virus en mars dernier.

“Nous espérons que cette triste nouvelle serve de prise de conscience. S’il est clair qu’il est rare que la maladie Covid-19 tue des jeunes gens, personne n’est cependant immunisé”, a indiqué le porte-parole lors d’une conférence de presse.

“On ne peut pas nier la présence du coronavirus parmi nous (…). Le virus est toujours là et notre attention ne peut pas baisser”, a-t-il ajouté.

M. Catry a, par ailleurs, relevé que le tendance à la hausse se poursuit pour l’épidémie en Belgique, avec 220 nouvelles contaminations enregistrées en moyenne entre le 14 et le 20 juillet, soit une hausse de 89% par rapport à la moyenne de la semaine précédente.


Face à la recrudescence des contaminations ces derniers jours, la Belgique a décidé jeudi de durcir les mesures contre le coronavirus.

“Les derniers chiffres ne doivent pas nous affoler mais être pris au sérieux. Il y a un rebond du nombre de nouvelles contaminations. Ce n’est pas anormal avec le processus de déconfinement, mais ça doit rester sous contrôle”, a souligné la Première ministre Belge, Sophie Wilmès, à l’issue d’un nouveau Conseil national de sécurité tenu à Bruxelles.

Outre l’élargissement de l’obligation du port du masque et le renforcement du traçage des contacts, les autorités privilégient une approche “plus ciblée” pour contenir la propagation du virus.

Dans ce sens, les bourgmestres (maires) disposent désormais des compétences à même de prendre localement des mesures plus fortes si la situation l’exige. Dans certains cas des confinements locaux pourraient même être envisagés.