ban600
credit agricol

Benchaaboun appelle les investisseurs allemands à saisir les opportunités offertes par le Maroc

Benchaaboun appelle les investisseurs allemands à saisir les opportunités offertes par le Maroc

Le ministre de l'Economie et des Finances, Mohamed Benchaaboun, a appelé, mardi soir à Berlin, les investisseurs allemands à saisir les opportunités qu'offre le Maroc, notamment dans les secteurs émergents comme l'automobile, l'aéronautique, l'électronique et les énergies renouvelables où l'Allemagne est très avancée et dispose d'une grande expérience.

Dans une allocution lors d'un sommet sur l'investissement tenu sous la présidence de la chancelière allemande, Angela Merkel, dans le cadre de l'initiative du G20 "Compact with Africa", Benchaaboun a mis en avant les réformes structurantes et sectorielles engagées par le Royaume sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI.

Il a, à cet égard, souligné les bonnes performances de l'économie nationale dans le sillage d'un contexte international peu favorable, à la faveur des réformes mises en place en vue de renforcer la stabilité macroéconomique et améliorer le climat des affaires, outre la signature de 17 accords de libre échange, notamment avec des pays africains, ajoutant que le Royaume dispose également d'un cadre législatif qui facilite l'investissement dans la transparence.

Il a, en outre, qualifié les relations entre le Maroc et l'Allemagne d'"exemplaires", faisant observer la possibilité de les améliorer davantage et de les élargir à de nouveaux secteurs.

Dans son intervention, Merkel a annoncé la mise en place d'un fonds de 1 milliard d'euros pour soutenir les investissements des petites et moyennes entreprises européennes en Afrique, outre une batterie de mesures visant à réduire les risques pour les investisseurs allemands.

Et de souligner que l'initiative "Compact with Africa" a pour objectif la mise en place d'un partenariat équilibré et bénéfique pour toutes les parties.

La chancelière allemande a ajouté que son pays procédera à la mise en œuvre de "partenariats pour encourager les réformes" avec certains pays africains, faisant observer que lors de sa dernière tournée en Afrique, les résultats ont été probants avec, entre autres, une hausse des investissements avec les pays ayant adhéré à l'initiative.

→ Lire aussi : L’Allemagne et le Maroc signent un partenariat dans le cadre de l’initiative “Compact with Africa”

L'Allemagne oeuvre à nouer des partenariats pour encourager l'investissement avec le Maroc, l’Éthiopie et le Sénégal, a poursuivi la responsable allemande.

De son côté, le ministre fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement, Gerd Müler, a souligné que l'Afrique est le continent des opportunités et de l'avenir, situé près de l'Europe et partageant avec elle des objectifs et des intérêts communs, ajoutant que ce continent sera plus jeune en 2025 avec une population frôlant les 2 milliards d'habitants et devra faire face à nombre de défis liés à l'alimentation et à la lutte contre la famine.

Ces défis peuvent être relevés à travers des instruments d'adéquation à la situation de chaque pays, l'augmentation de la production et l'industrialisation des produits agricoles, a-t-il dit.

Ce somment s'est déroulé en présence notamment de chefs d'Etat et de gouvernements africains, de la directrice du Fonds monétaire international (FMI) et de plusieurs responsables internationaux en charge du développement.

Benchaaboun prend part aux travaux de ce sommet à la tête d'une délégation formée de Mohcine Jazouli, ministre délégué chargé de la coopération africaine, Salaheddine Mezouar, président de la CGEM et Ali Zerouali, directeur à l'Agence marocaine des énergies renouvelables (Masen).

L’Initiative du G20 "Compact with Africa", lancée par l'Allemagne lors de sa présidence du G20, vise à promouvoir les investissements privés notamment dans les infrastructures pour le développement économique durable de l'Afrique et la création d'emplois pour les jeunes.

Elle a également pour objectifs d'accompagner les pays africains dans la mise en place d'un cadre favorable aux affaires et dans le développement du secteur financier, en partenariat avec le FMI, la Banque mondiale et la Banque africaine de développement (BAD).

Onze pays africains ont adhéré à cette initiative, à savoir le Maroc, le Bénin, la Côte d'Ivoire, l'Égypte, l'Éthiopie, le Ghana, la Guinée, le Rwanda, le Sénégal, le Togo et la Tunisie.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :