Béni Mellal : ouverture de la ”Semaine de l’entreprise”

Béni Mellal : ouverture de la ”Semaine de l’entreprise”

La section régionale de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) a lancé lundi à Béni Mellal les activités inscrites dans le cadre de ''la Semaine de l'entreprise'', qui vise à booster la productivité des unités industrielles basées dans la région et à consolider leur rôle dans la création de l'emploi et de la richesse.

L'événement organisé en partenariat avec l'Agence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprises (ANPME), prévoit de nombreuses rencontres-débat, des ateliers ainsi que des visites au siège de certaines entreprises dans la région. Objectif : communiquer directement les entrepreneurs et les informer des moyens de bénéficier du soutien de cette agence, outre la consolidation du partenariat Entreprise-Banque.

Dans son allocution inaugurale, le président du conseil de la région de Béni Mellal-Khénifra, Brahim Moujahid a souligné que le but de cette semaine de l'entreprise est de promouvoir les investissements et donc le développement local et la création de l'emploi ainsi que la présentation des programmes d'accompagnement visant à tirer vers le haut la performance concurrentielle des entreprises.

Tout en notant que l'organisation de cette manifestation s'inscrit dans le cadre du partenariat entre son conseil et les entreprises en vue d'encourager l'auto-emploi et aussi améliorer la productivité des entreprises basées dans la région de Béni Mellal tout en les aidant dans la conquête de nouveaux marchés, il a mis en avant les rôles du conseil de la région de Béni Mellal-Khénifra dans l'élaboration de programmes de développement régionaux et à l'émergence d'une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs, outre la mise en place de mécanismes de financement et d'accompagnement des porteurs de projets.

Il a cité, à ce propos, l'initiative dudit conseil portant sur la création d'un fonds de soutien à l'investissement au niveau de l'agropole de Béni Mellal doté dans sa première phase de lancement d'un budget de deux milliards de centimes, outre la création d'un fonds de soutien des investissements dans le domaine touristique pour la rénovation, l'extension et la construction d'unités hôtelières ou encore un fonds de soutien pour la construction de résidences universitaires à bas coût en faveur des étudiants issus de familles nécessiteuses.

Il a également évoqué une batterie de mesures incitatives en faveur d'entreprises actives dans les domaines des nouvelles technologies et respectueuses de l'environnement ainsi que la mise en place d'un fonds dédié à la promotion de l'économie solidaire (coopératives), pilier, selon lui, de l'auto-emploi et des petites entreprises.

→ Lire aussi : 13ème édition du Forum Ensat-entreprises les 24 et 25 Avril

Pour sa part, le Secrétaire général de la section régionale de la CGEM, Aziz Farsi a indiqué que les petites et moyennes entreprises (PME) occupent une place prépondérante dans le tissu économique national, représentant une part de 95 % et participant à hauteur de 50 % dans la création de l'emploi et à 75 % dans le PIB national.

''Mais il n'en reste pas moins les PME sont aujourd'hui confrontées à de nombreuses difficultés qui freinent encore leur essor, notamment l'insuffisance en matière de formation, le manque d'une main d'œuvre qualifiée, le défi d'être toujours en phase avec les évolutions rapides dans le domaine technologique et aussi les normes de qualité ainsi que les carences en matière de gestion et les procédures laborieuses au niveau de l'administration et des banques'', a-t-il relevé avant d'ajouter que les PME demeurent fragiles face au secteur informel et la concurrence déloyale par manque de protectionnisme face aux multinationales, outre les difficultés au niveau du financement bancaire ainsi que la conquête de nouveaux marchés.

D'où, son plaidoyer pour la requalification des ressources humaines grâce à la formation continue, surtout face aux changements incessants dans l'économie mondiale, appelant à mettre à profit les immenses potentialités dont dispose la région de Béni Mellal-Khénifra pour faire barrage à la rude concurrence des entreprises internationales.

Autre intervenant, Mounir Zraidi, représentant l'ANPME, qui a mis en avant l'importance de cette ''Semaine de l'entreprise'' dans la promotion des filières économiques et industrielles dans cette région et la mise à niveau des entreprises locales pour leur permettre de bénéficier du soutien de l'ANPME.

Il a aussi fait savoir que cette manifestation vise à interagir avec les entrepreneurs pour connaître leurs difficultés et mieux répondre à leurs attentes, dans le cadre de la stratégie régionales de l'ANPME.

D'autres intervenants ont relevé les défis posés devant les PME, notamment sur les plans de ''l'accès au financement, le déphasage des politiques publiques avec les réalités et la culture entrepreneuriales, le déficit en matière de formation, la complexité des procédures administratives, les faiblesses persistantes face à la concurrence, le monopole de certaines entreprises dans le domaine des investissements ou encore l'absence d'une vision à long terme de développement local durable''.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :