Berkane : Les mesures fiscales de la loi de finances 2020 passées au peigne fin

agropole Berkane

L’Agropole de Berkane a accueilli, vendredi, une rencontre-débat autour des nouvelles mesures fiscales introduites par la loi de finances 2020, à l’initiative de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM)-section de l’Oriental.

Cette rencontre, organisée en partenariat avec la Chambre de commerce, d’industrie et de services de l’Oriental, la Direction générale des impôts et le Conseil national de l’Ordre national des experts comptables, a permis d’aborder et d’analyser l’ensemble des nouvelles mesures de la loi de Finances 2020 et de débattre de son impact sur l’entreprise en considération du contexte réglementaire.

Les responsables, entrepreneurs et acteurs économiques ayant participé à cette rencontre, tenue en présence notamment du gouverneur de la province de Berkane, Mohamed Ali Habouha, ont également discuté des attentes et des préoccupations des entreprises de la région de l’Oriental à propos de cette loi de finances.

Intervenant à cette occasion, le directeur général par intérim des Impôts, Khalad Zazou, a mis l’accent sur l’importance du renforcement de la confiance entre l’administration fiscale et les contribuables, un objectif qui a présidé à l’élaboration de la loi de finances, conformément aux Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI et aux recommandations des troisièmes Assises de la fiscalité tenues en 2019.

Ainsi, la loi de finances 2020 a comporté un ensemble de mesures visant à donner de la visibilité à l’investisseur, garantir la sécurité fiscale et rétablir la confiance des contribuables pour redynamiser l’investissement et la consommation, favoriser l’esprit d’initiative et lutter contre l’informel, a-t-il ajouté.


Il s’agit de différentes mesures à l’image de la contribution libératoire en faveur des personnes physiques en situation fiscale irrégulière et celle concernant les avoirs à l’étranger, qui ont pour finalité de jeter les bases d’une nouvelle relation Etat/contribuable fondée sur la contribution volontaire, la confiance et l’équité fiscale, tout en prenant en considération les spécificités de chaque entreprise, a poursuivi M. Zazou.

De son côté, le président du Conseil national de l’Ordre national des experts comptables, Issam El Maguiri, a passé en revue les principales dispositions fiscales de la loi de finances 2020, ayant pour buts, entre autres, le rétablissement de la confiance, l’amélioration de la compétitivité des entreprises, la mise en conformité de la fiscalité nationale avec les standards internationaux, l’incitation à l’investissement et l’amélioration du climat des affaires.

Cette rencontre s’est déroulée avec la participation notamment du président de la CGEM-Oriental Noureddine Bachiri et du président de la Chambre de commerce, d’industrie et de services de l’Oriental, Abdelhafid El Jarroudi et a été marquée par un débat avec les opérateurs économiques et entrepreneurs de la région de l’Oriental sur les dispositions de la loi de finances.