Berrechid : Un policier brandit son arme sans l’utiliser pour interpeller un individu ayant exposé des éléments de police à un réel danger

Berrechid

Un brigadier-chef de police exerçant au district provincial de sûreté à Berrechid a été contraint de dégainer son arme de service, sans en faire usage, lors d’une intervention jeudi soir pour interpeller un individu en état d’impulsivité avancé et ayant causé des dégâts matériels aux biens d’autrui et exposé des éléments de police à un réel danger à l’aide d’une arme blanche.

Une patrouille de police de secours était intervenue pour interpeller le mis en cause, âgé de 19 ans, qui était dans un état d’ébriété avancé et avait causé des dégâts aux pare-brises de quatre voitures stationnées dans une ruelle au centre-ville, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, faisant savoir que le suspect a ensuite tenté de prendre la fuite via le cimetière “Benzakour”, dans la même zone, et manifesté une opposition violente face aux éléments de la police, soutenu par plusieurs membres de sa famille et de ses connaissances qui l’ont rejoint sur les lieux de l’intervention sécuritaire et essayé d’entraver son interpellation.

Le brigadier-chef de police, membre de la patrouille, a été ainsi contraint de brandir son arme de service, sans en faire usage, ce qui a permis d’interpeller le suspect et son frère et de saisir l’arme blanche utilisée dans cette agression, selon la même source.

Les deux prévenus ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet compétent afin d’élucider les tenants et aboutissants de cette affaire et déterminer les autres actes criminels qui leur sont reprochés, conclut le communiqué.