Biden présente les premiers membres de son cabinet, promet un retour au multilatéralisme

Biden

Le président élu américain Joe Biden a promis mardi un retour en force au multilatéralisme dans les relations de son pays avec le reste du monde, à l’occasion de la présentation des premiers membres de son futur cabinet.

S’exprimant au lendemain de la certification par l’Administration des services généraux (GSA) des résultats des élections pour entamer officiellement la transition présidentielle, M. Biden a mis en exergue l’expérience et la diversité de son équipe.

“C’est une équipe qui reflète le retour de l’Amérique. Prête à diriger le monde, pas à s’en éloigner”, a déclaré Biden sur la scène du Queen Theatre à Wilmington, son fief du Delaware, tout en présentant officiellement les personnes nommées.

“lls incarnent ma conviction fondamentale que l’Amérique est plus forte lorsqu’elle travaille avec ses alliés. Collectivement, cette équipe a obtenu certaines des réalisations les plus déterminantes en matière de sécurité nationale et de diplomatie de mémoire récente – rendues possibles grâce à des décennies d’expérience de travail avec nos partenaires”, a-t-il affirmé.

La majorité des responsables nommés disposent d’une longue carrière dans la fonction publique, ce qui représente, selon les observateurs, “un retour à la normale à Washington”, et laisse présager une rupture avec la politique de “l’Amérique d’abord” du président Donald Trump.


La nomination de plusieurs femmes à des postes de responsabilité et l’accent mis sur la diversité raciale reflètent également la promesse de M. Biden de lutter contre les inégalités raciales et entre les sexes aux États-Unis. Le président élu a notamment mis en avant l’expérience de la titulaire du poste d’ambassadeur des Etats-Unis à l’ONU, Linda Thomas-Greenfield. La diplomate afro-américaine a grandi dans la Louisiane sous la ségrégation, a-t-il rappelé notant qu’elle était l’aînée de huit enfants et la première au sein de sa famille à obtenir un diplôme d’études secondaires, puis de l’université.

“Je veux entendre sa voix sur toutes les grandes discussions de politique étrangère”, a déclaré M. Biden.

Le président élu a également présenté Jake Sullivan, son conseiller à la sécurité nationale ainsi que l’ancien secrétaire d’État John Kerry désigné envoyé présidentiel spécial pour le climat avec un siège au Conseil de sécurité nationale.

“Pour la toute première fois, vous aurez un envoyé présidentiel sur le climat”, s’est félicité le prochain locataire de la Maison Blanche.


( Avec MAP )