Bientôt, la robotisation toucherait des millions d’emplois

Bientôt, la robotisation toucherait des millions d’emplois

Par Chbani Abdellah

D’après un rapport paru le 17 septembre par le Forum Economique Mondial, d’ici à 2022, les technologies de robotisation devraient créer plus d’emplois qu’elles n’en détruiraient.

Le Think Tank Suisse qui se réunit, tous les ans, à Davos, prévoit près de 58 millions d’emplois de plus, pour cette date. Néanmoins, la spécialisation et les écarts au niveau des formations devraient se creuser. Ils expliquent que si la robotisation et ses conséquences « si mal gérées, posent le risque d’accroître les écarts de compétence, d’augmenter l’inégalité et d’élargir la polarisation », mais encore que « pas moins de 54% des employés auront besoin d’une requalification de leurs compétences »

Mais n’allez pas imaginer tout de suite un monde tout empli de robots. L’évolution concernerait, avant tout, les secteurs comprenant les big datas (analyse de données), l’internet mobile, le cloud (stockage d’informations en ligne), et l’intelligence artificielle.

Il est à penser que cette nouvelle révolution créera un glissement de terrain en faveur de certains métiers et aux dépens d’autres. Il est à prévoir, selon le rapport, une augmentation de métiers qualifiés. Toutefois, le reste des emplois sera peu qualifié et donc, forcément, moins bien rémunéré. Enfin, d’ici 2022, ce seront 75 millions d’emplois supprimés contre 133 millions d’emplois créés, d’après les projections du Forum Economique Mondial.

→ Lire aussi : Marita Group et Enpetrol Energi Turkey vont introduire une technologie de chauffage intelligente

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :