A LA UNEEnvironnement

Biodiversité: Coup d’envoi de la COP15 en Chine

Les travaux de la 15e Conférence des parties (COP) de la Convention sur la diversité biologique des Nations Unies ont débuté lundi à Kunming en Chine, en présence de représentants du gouvernement chinois et de certaines délégations. Elle se déroule parallèlement en ligne.

Intervenant à cette occasion, la secrétaire exécutive de la Convention sur la diversité biologique (CDB), Elizabeth Maruma Mrema a souligné que la communauté internationale fait face à un « moment de vérité » dans la protection de la nature. « S’il y a eu des succès et des progrès, il n’y a pas eu les avancées nécessaires pour stopper la perte en cours de la diversité des plantes et des animaux sur Terre« , a-t-elle déploré.

La COP15 a été divisée en deux parties, la première se tenant jusqu’au 15 octobre. La deuxième partie est prévue du 25 avril au 8 mai 2022 en présentiel à Kunming, dans le sud-ouest de la Chine, pour l’ensemble des délégations des 196 membres de la CDB. Ce format a été retenu après plusieurs reports dus à l’épidémie de Covid-19.

→ Lire aussi : Rabbah appelle à saisir la COP 26 pour promouvoir le Fonds Bleu pour le Bassin du Congo

« Nous faisons face à notre moment de vérité » a averti Elizabeth Maruma Mrema, ajoutant que « si nous voulons attendre la vision à 2050 de vivre en harmonie avec la nature, nous devons agir lors de cette décennie pour stopper et inverser la perte de biodiversité« .

Un texte présenté en juillet, qui sert de base aux discussions, comprend quatre grands objectifs à horizon 2050, avec dix jalons à 2030 et 21 cibles. Les cibles visent « à ce qu’au moins 30% des zones terrestres et des zones maritimes (…) soient conservées grâce à des systèmes de zones protégées et d’autres mesures de conservation efficaces » ou à limiter les pollutions agricoles ou plastiques.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page