Boeing prévoit un volume de capitaux suffisant pour financer l’aviation commerciale

Boeing

Le constructeur aéronautique américain Boeing a estimé mercredi que le financement de l’industrie aéronautique devrait continuer d’être alimenté par plusieurs sources mondiales et diversifiées, dans un contexte marqué par la pandémie planétaire et l’accélération continue des campagnes de vaccination.

“Le marché financier et les investisseurs apprécient la résilience du secteur, ainsi que les principes fondamentaux à long terme qui font des avions une précieuse catégorie d’actifs”, a déclaré Tim Myers, Président de Boeing Capital Corporation, fournisseur mondial de solutions de financement et filiale du groupe américain, dans un communiqué.

Selon lui, malgré les répercussions sans précédent de la pandémie de Covid-19 sur l’industrie aéronautique internationale, “le marché continue de manière générale à fournir des liquidités à nos clients. Nous nous attendons à ce que cette situation s’améliore lorsque le secteur des voyages aériens entamera son rebond”.

En effet, une étude réalisée par Boeing consacrée au marché du financement d’avions CAFMO 2021 (Current Aircraft Finance Market Outlook), la première depuis 2019, reflète la vision à court terme de la dynamique du marché, et évalue les sources de financement pour la livraison de nouveaux avions commerciaux.

En raison des répercussions permanentes de la pandémie, les habituelles projections de financement du secteur sur un et cinq ans sont exclues de l’étude CAFMO 2021.


“Les fondamentaux de l’industrie continuent d’afficher des niveaux de robustesse variables sur les différents marchés en fonction des tendances régionales de la pandémie”, explique Tim Myers. “Selon nos prévisions, les capitaux injectés dans le secteur continueront à provenir d’acteurs établis, ainsi que de nouveaux acteurs en quête d’opportunités lors de la reprise de l’industrie”, précise-t-il.

L’étude CAFMO 2021 indique que le secteur du financement d’avions a clôturé l’année 2020 avec un volume de liquidités suffisant pour financer les livraisons, mais avec certaines tensions notamment sur les marchés de la dette bancaire et de l’optimisation fiscale.

Selon l’étude Boeing 2020 “Commercial Market Outlook” (CMO), un rapport consacré chaque année à l’évolution sur 20 ans du marché de l’aviation commerciale et des services, le trafic passagers devrait progresser à un taux moyen de 4 % par an. La flotte commerciale mondiale devrait atteindre 48.400 appareils d’ici à 2039, au lieu de 25.900 aujourd’hui.

( Avec MAP )