Booking s’engage à aligner sur le droit de l’UE ses pratiques en matière de présentation des offres et des prix

Booking
Booking

La plateforme de réservation d’hôtels en ligne “Booking.com” s’est engagée à aligner sur le droit de l’Union européenne (UE) ses pratiques en matière de présentation des offres et des prix, a indiqué vendredi la Commission européenne.

“À la suite d’un dialogue mené avec la Commission européenne et les autorités nationales de protection des consommateurs, Booking.com s’est engagée à modifier la manière dont elle présente les offres, les prix et les remises aux consommateurs. Une fois que ces nouvelles modifications seront pleinement appliquées par Booking, il sera plus aisé pour les consommateurs de comparer, en connaissance de cause, les différentes offres, comme l’impose la législation de l’UE en matière de protection des consommateurs”, précise l’exécutif européen dans un communiqué.

Booking.com s’est ainsi engagée à apporter plusieurs modifications à ses pratiques pour le 16 juin 2020 au plus tard, relève la Commission.

Il s’agit notamment d’indiquer clairement aux utilisateurs de la plateforme que toute mention telle que “Dernière chambre disponible” se rapporte exclusivement à l’offre proposée sur la plateforme Booking.com, de ne pas présenter une offre comme étant limitée dans le temps si l’hébergement sera encore disponible au même prix ultérieurement et de préciser comment les résultats sont classés et si les éventuelles commissions payées par le prestataire de services d’hébergement à Booking.com ont influencé sa position dans la liste de résultats.

La plateforme devra également veiller à ce qu’apparaisse clairement quand une comparaison de prix est basée sur des données différentes (par exemple dates de séjour) et que cette comparaison ne soit pas présentée comme une remise, s’assurer que les comparaisons de prix affichées en tant que remises représentent de véritables économies et afficher, de façon claire et visible, le prix total que les consommateurs devront payer (comprenant tous les frais, redevances et taxes inévitables qui peuvent être raisonnablement calculés à l’avance).

“Toutes les entreprises qui souhaitent exercer leurs activités dans l’UE doivent respecter nos normes strictes en matière de protection des consommateurs. Il est essentiel que les entreprises leaders du marché telles que Booking.com assument leurs responsabilités dans ce domaine, en veillant à ce que les systèmes de réservation d’hébergement en ligne soient exempts de toute technique de manipulation”, a insisté Didier Reynders, commissaire européen chargé de la Justice et des Consommateurs, cité dans le communiqué.

Selon la Commission européenne, les autorités nationales chargées de la protection des consommateurs évalueront à un stade ultérieur, la mise en œuvre des engagements pris par Booking.