A LA UNEMonde

Boris Johnson veut faire du Royaume-Uni une “superpuissance scientifique”

Le Premier ministre Boris Johnson ambitionne de faire du Royaume-Uni une “superpuissance scientifique“, à travers la mise en place d’un nouveau bureau des sciences et technologies chargé de surveiller et d’évaluer l’usage des technologies émergentes dans plusieurs domaines, notamment celui de la santé, a-t-il déclaré lundi.

En parallèle, le Bureau de la stratégie scientifique et technologique sera dirigé par le conseiller scientifique du gouvernement, Patrick Vallance, qui s’est fait des étincelles au cours de la pandémie.

Sans nos scientifiques, nous ne serions pas en mesure de jouir des libertés humaines les plus élémentaires, comme le fait d’étreindre nos parents, rencontrer nos amis, jouer au football ou aller dans un pub, sans le moindre risque de propager une maladie mortelle“, a souligné M. Johnson dans un communiqué.

C’est grâce au déploiement du vaccin que littéralement chaque personne et chaque famille dans ce pays a un avenir immédiat plus heureux, plus prospère et plein d’espoir et d’opportunités,” a-t-il dit, notant que c’est le moment d’apprendre cette “dure leçon” de la pandémie qu’est “notre dépendance quotidienne à une recherche scientifique de haute qualité“.

→ Lire aussi : Boris Johnson accepte de lancer une enquête indépendante sur sa gestion de la pandémie

C’est aussi le moment d’abandonner toute notion selon laquelle le gouvernement peut être stratégiquement indifférent, ou traiter la recherche comme une question de spéculation académique abstraite“, a-t-il poursuivi.

Le premier ministre chapeautera lui-même le Bureau des sciences et technologies, dont le but est de maximiser les atouts du pays dans les deux secteurs, tandis que M. Patrick mettra son expertise en tant que conseiller principal du gouvernement et de chef de l’Office gouvernemental de la science au sein du Bureau de la stratégie scientifique et technologique.

Le nouveau Bureau placera la science et la technologie au cœur de l’élaboration des politiques et renforcera la façon dont nous travaillons au sein du gouvernement pour renforcer la position du Royaume-Uni en tant que superpuissance scientifique“, a commenté M. Patrick.

Le gouvernement britannique prévoit de renforcer la position du Royaume-Uni en tant que leader scientifique mondial, en augmentant les dépenses de recherche de près de 15 milliards de livres sterling par an à 22 milliards de livres sterling d’ici 2025.

L’objectif déclaré est d’utiliser l’argent supplémentaire pour relever des défis de taille, tels que la lutte contre le changement climatique, l’aide au développement et la stimulation de la prospérité dans le monde.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page