Bourita au séminaire des Conseillers économiques des ambassades du Maroc :« Prenez les devants, agissez ! »

Bourita au séminaire des Conseillers économiques des ambassades du Maroc :« Prenez les devants, agissez ! »

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale a présidé ce jeudi 19 septembre le séminaire annuel des Conseillers économiques des Ambassades accréditées dans le monde. Dans un discours qui s’apparente à une « feuille de route », mettant en exergue la dynamique et l’émergence du Maroc, il a tracé la feuille de route de recommandations pour les Conseillers les exhortant à prendre les devants et l’initiative sans attendre.

Voici le texte intégral du discours que Nasser Bourita a prononcé à cet effet :

 Mesdames et Messieurs les Ministres et Secrétaires d’Etat, Mesdames et Messieurs les Conseillers économiques, Chers collègues, Mesdames et Messieurs,

  1. J’aimerais, tout d’abord, vous remercier pour votre présence à l’ouverture de ce Séminaire des Conseillers économiques des ambassades du Royaume du Maroc à l’Etranger.
  2. Je remercie Mme Mounia Boucetta ainsi que la Direction de la Promotion et de la Coopération Economique, pour la préparation de cet événement.
  3. Je voudrais, aussi, saluer les conseillers économiques, venus – de loin pour certains – pour participer à ce séminaire, que je leur souhaite bénéfique.
  4. Il s’agit de la première édition de ce Séminaire, que nous souhaitons installer dans la durée, comme une rendez-vous régulier d’échange, de formation et d’information, pour et avec tous les Conseillers économiques auprès des Ambassades et Consulats du Royaume à l’étranger.
  5. La tenue de ce Séminaire s’inscrit dans le cadre des Très Hautes Instructions Royales, pour que la Diplomatie économique devienne un levier de la politique étrangère du Royaume.
  6. En en effet, comme l’a souligné Sa Majesté le Roi, Que Dieu L’assiste, il importe de «[...] donner la priorité à une diplomatie économique audacieuse, capable de mobiliser les énergies pour développer les partenariats, attirer les investissements, promouvoir l'attractivité du pays, conquérir de nouvelles positions et intensifier les échanges extérieurs » (Message Royal à la 1ère Conférence des Ambassadeurs de Sa Majesté le Roi, 30 août 2013).
  7. Telles sont les Orientations Royales ; tels sont les objectifs fixés par Sa Majesté le Roi ; et telles sont les attentes qui pèsent sur les acteurs concernés, c’est-à-dire nous tous ici réunis.

    –1– UN CONTEXTE INTERNATIONAL EN CONSTANTE MUTATION

    1. Je ne vous apprends rien en vous disant que nous vivons un monde en constante mutation. Mais, cette évidence est, pourtant, une donne fondamentale pour saisir le rythme – le tempo – que Sa Majesté le Roi, Que Dieu L’assiste, souhaite imprimer à la diplomatie marocaine, notamment en matière économique.

    2. De nouvelles réalités s’imposent. De nouveaux paradigmes s’installent – politiques, économiques, géostratégiques – et, avec eux, autant d’opportunités et de défis.

  8. La « révolution numérique» est la nouvelle révolution industrielle. Le monde est en découle est si ouvert, et pourtant si exclusif parfois. Ce ne sont plus les frontières physiques qui cloisonnent, mais les normes, le savoir, le renseignement économique et les réseaux.

    4. Ceci est un fait : il n’est plus possible de penser la diplomatie en termes exclusivement politiques, dans un temps où le pragmatisme économique se fait plus que jamais influent.

  9. Les relations "amicales" entre les Nations, se conjuguent, aujourd’hui, au sens de "relations mutuellement bénéfiques".

    6. L’amplification de la dimension économique dans l’action diplomatique en est, donc, la conséquence logique et nécessaire. Elle est, aussi, la réponse à des attentes nouvelles des partenaires du Maroc.

    7. Sa Majesté le Roi, Que Dieu L’assiste, l’a souligné dans Son Discours du 4 mars 2014, à Abidjan, lors du Forum économique maroco-ivoirien : « [...] Auparavant la diplomatie était au service de la consolidation des relations politiques. Aujourd’hui, c’est la dimension économique qui prime et constitue l’un des fondamentaux des relations diplomatiques ».

    –2– LA DIPLOMATIE ECONOMIQUE DE SA MAJESTE LE ROI

    1. Donc, le Maroc n’évolue pas à la marge de son monde. Loin de là ! Vous l’avez certainement constaté par vous-mêmes.

    2. Sous l’impulsion directe de Sa Majesté le Roi, Que Dieu L’assiste, et sous Sa Supervision personnelle, le Royaume renforce sa présence, sur toutes les questions et aux quatre coins du monde :

    - Le Maroc est de toutes les grandes questions de l’agenda international : climat (Cop.22), terrorisme (GCTF), migration (Agenda Africain pour la Migration, Pacte Mondial, Processus de Rabat), intégration africaine ...

- Le Royaume s’implante dans l’ensemble des sous-régions de l’Afrique – il est 2ème investisseur africain et 1er en Afrique de l’Ouest ;

- Il approfondit ses liens stratégiques avec tous les pays du golfe ;
- Il diversifie ses partenariats pour bien marquer qu’il n’est la "chasse gardée" de personne, mais le partenaire de tous ;
- Il préserve ses relations économiques avec l’Europe, et prend les mesures nécessaires pour les pérenniser à long terme ;
- Il s’exporte aussi loin qu’en l’Asie (ASEAN) et en Amérique latine ...

3. La dimension économique dans la politique étrangère du Maroc, a pris toute son ampleur depuis l’intronisation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu L’assiste. Plus que jamais, politique et économique ne font qu’un.

  1. Les Visites Royales en Inde, en Russie, en Chine et en Afrique, en sont la parfaite illustration. Partout, les Visites Royales sont accompagnées d’une forte impulsion des relations économiques avec les pays visités, à travers des projets concrets, souvent structurants, toujours tournés vers le développement socio-économique et humain.

–3– LABEL MAROC

  1. Comme je le dis souvent, si on doit schématiser les priorités de la diplomatie marocaine, elles peuvent se résumer à deux: défendre l’intégrité territoriale et promouvoir le label Maroc.

    2. Sur le plan économique, il s’agit de porter le « Label Maroc» auprès des opérateurs économiques de vos pays d’accréditation ; de le porter « toujours plus haut, toujours plus fort, toujours plus loin ».

    3. Car, pour Sa Majesté le Roi – et je cite : « la promotion du Label Maroc n'est pas un simple slogan, mais plutôt un objectif stratégique ».

«Pour atteindre [...] cet objectif, il appartient à Notre gouvernement de donner la priorité à une diplomatie économique audacieuse, capable de mobiliser les énergies pour développer les partenariats, attirer les investissements, promouvoir l'attractivité du pays, conquérir de nouvelles positions et intensifier les échanges extérieurs » (Message Royal à la première Conférence des Ambassadeurs de Sa Majesté le Roi, 30 août 2013).

–4– UN CONTEXTE COMPETITIF, MAIS DES ATOUTS CERTAINS

1. Bien entendu, ces objectifs ont vocation à être poursuivis dans un contexte hautement compétitif. Les amabilités diplomatiques ne doivent pas faire oublier que la concurrence est impitoyable.

  1. Le véritable enjeu pour le Maroc, est d’être attractif, pour tous les investisseurs. Or, c’est à vous, Conseillers économiques, de leur porter le "Label Maroc", de le leur vendre, de le promouvoir à leurs yeux et leur en expliquer ses avantages comparatifs vis-à-vis d’autres pays concurrents.
  2. Ce n’est pas le Ministre Moulay Hafid ELALAMY qui me contredira sur ce point : le Maroc ne manque pas d’atouts. Je n’en citerai que quelques-uns, car il en parlera mieux que moi :
    - Une stabilité politique, précieusement garantie par une gouvernance royale éclairée ;

- Un positionnement géographique singulier et hautement précieux pour les investisseurs ;

- Un arsenal juridique en pleine modernisation, gardé par une justice libre et indépendante, et un réseau étoffé d’Accords de libre- échange, de conventions de non-double imposition, d’accord de protection des investissements ...

- Un marché ouvert, des ressources humaines qualifiées et Un tissu économique innovant ;

- Un large réseau diplomatique et consulaire, composé de 105 ambassades et 57 Consulats, qui doivent tous restés mobilisés au service des intérêts économiques nationaux.

MESSAGES AUX CONSEILLERS ECONOMIQUES

  1. C’est pour vous dire que la compétition et la concurrence à l’international, si impitoyable soient-elles, ne doivent pas effrayer la diplomatie économique marocaine, ou la faire douter des atouts de notre pays.
  2. Bien au contraire. Elles doivent la pousser – et vous pousser, vous – à frayer une place pour votre pays auprès des opérateurs économiques, publics et privés, dans vos pays d’accréditation. C’est vous dire, à toutes et à tous, que vous devez être la tête de pont de cette offensive économique du Maroc à l’international.
    3. Nous devons nous inscrire dans une logique contractuelle. Le Ministère et les départements ici présents seront à votre écoute, à vos cotés, pour vous mettre à jour, mettre à votre disposition les outils pour travailler efficacement. A charge pour vous de vous engager, de vous mobiliser !
  3. N’attendez pas que Rabat vous demande ! Prenez des initiatives ! Travaillez en grappes, en réseaux transverses avec vos collègues Conseillers économiques dans les autres Ambassades.
    5. Sortez des sentiers battus de la bureaucratie. Vous n’êtes pas des bureaucrates, vous devriez être des networkers, des VRP de votre pays, des experts de ses atouts, des spécialistes de la mise en relation.

    6. Que votre réseau ne se limite pas à la DG.9.2 ! Allez vers les stakeholders ! Institutionnels, organisations patronales, réseaux bancaires, secteur privé, PME et même TPE. Soyez réactifs, proactifs, Action-oriented! Soyez business-minded ! Vous, plus que vos collègues dans les autres disciplines, serez jugés sur vos résultats, et pas seulement par votre hiérarchie bureaucratique.

    7. N’attendez pas que l’investisseur vienne vous voir dans votre bureau à l’Ambassade! Car, un Conseiller économique davantage offensif et proactif, le cueillera en chemin.

  4. Vous êtes, chacune et chacun, les porteurs de l’ambition économique de votre pays. N’attendez pas l’opportunité pour votre pays ... Créez-là !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :