La Bourse de Casablanca salue les premières publications de résultats des sociétés cotées

La Bourse de Casablanca salue les premières publications de résultats des sociétés cotées

La place boursière casablancaise a repris des couleurs sur la période allant du 12 au 16 février 2018, ses deux principaux indices, Masi et Madex, s’appréciant de 0,50% et 0,44% respectivement, contre un repli de plus de 1% chacun une semaine plus tôt.

Rythmé par les premières publications de résultats des sociétés cotées, les bancaires notamment, le Masi est parvenu à rebondir à la hausse, malgré deux séances en berne, et gagne 65,1 points à 13.161,41 points sur une semaine, à l’image du Madex, qui se bonifie de 47,46 points à 10.718,17 points.

Dans ce contexte, les performances “Year-To-Date” (YTD) de ces deux baromètres se trouvent portées à +6,24% et +6,12% respectivement, contre +5,71% et +5,65% une semaine plus tôt.

>>Lire aussi : Conseil d’administration de l’OFPPT: Approbation du plan d’action et du budget de l’exercice 2018


L’orientation positive du marché durant cette semaine trouve son origine, notamment, dans l’embellie des valeurs bancaires, à l’exception de CDM (-0,68%), et du secteur des télécoms, qui affichent des performances hebdomadaires respectives de +1,33% et +0,72%.

En dépit d’un contrôle fiscal de CIH Bank et de sa filiale Sofac, le Groupe affiche des indicateurs au vert au titre l’exercice 2017, avec notamment un résultat net part du Groupe (RNPG) en hausse de 0,3% à 435,7 millions de dirhams (MDH).

Hors impact du contrôle fiscal, le RNPG serait de 484,5 MDH, en progression de 11,5% à fin 2017, au moment où le produit net bancaire (PNB) consolidé ressort en appréciation de 10,2% à 2 milliards de dirhams (MMDH).

Les résultats de la banque, qui compte proposer à la prochaine AGO la distribution d’un dividende de 16 dirhams/action, dont 2 dirhams à titre exceptionnel, payable à compter du 2 juillet 2017 (vs. 14 dirhams un an auparavant), font également état d’une baisse de 50% du coût du risque à 58,1 MDH.


Pour sa part, BCP a réalisé PNB consolidé en progression de 4,5% à 16,36 MMDH, pour un RNPG en hausse de 7,5% à 2,84 MMDH.

S’agissant de la rétribution des actionnaires, la banque du cheval compte proposer à la prochaine AGO la distribution d’un dividende de 6,50 dirhams/action (vs. 6 dirhams un an auparavant).

Les indices internationaux, FTSE CSE Morocco 15 et FTSE Morocco All-Liquid, ont emprunté la même trajectoire haussière, le premier progressant de 0,31% à 12.253,98 points, et le second prenant 0,34% à 11.193,84 points, soit des variations respectives de +5,53% et +5,69% depuis le début de l’année.

Dans la foulée, la capitalisation boursière en progression de 0,46% se chiffre à 665,8 milliards de dirhams (MMDH), relève la société de bourse Sogécapital Bourse dans sa revue hebdomadaire, dont copie est parvenue à la MAP.


La volumétrie de la semaine ressort, quant à elle, à 473,5 millions de dirhams(MDH), traitée exclusivement sur le marché central, soit un volume quotidien moyen (VQM) global de 94,7 MDH, ajoute la même source.

S’agissant des meilleures performances hebdomadaires, elles ont été signées par les titres Taslif, Timar, Salafin et Maroc Leasing avec des hausses respectives de +8,04%, +6,49%, +6% et finalement +5,99%.

En parallèle, les actions Maghrebail, Delattre Levivier Maroc, Risma et Centrale Danone accusent les plus fortes baisses avec respectivement -5,44%, -5,50%, -5,51% et -5,52%.

Pour leur part, les valeurs Attijariwafa bank, BCP, BMCE Bank et Marsa Maroc ont été les plus actives de la semaine, avec des parts respectives de 14,4%, 10,0%, 5,8% et 5,7%.