Bouskoura: Rabbah visite une plateforme de traitement des appareils contaminés par le PCB

Rabbah

Le ministre de l’Energie, des mines et de l’environnement Aziz Rabbah a visité, vendredi, la plateforme de décontamination et de traitement des équipements contaminés par le polychlorobiphenyle (PCB) à Bouskoura, mise en place dans le cadre du programme national de gestion et d’élimination durable des PCB lancé en 2010.

Cette plateforme, unique en son genre en Afrique et dans le monde arabe, assure la décontamination et la réhabilitation des transformateurs faiblement ou moyennement contaminés par les PCB collectés sur le territoire marocain, ainsi que le traitement et la déchloration des huiles polluées aux PCB en vue de leur valorisation.

Elle permet également la valorisation des appareils électriques hors-service traités, à travers la réutilisation de leur matière première. Pour les équipements hautement contaminés, ils sont collectés et envoyés dans des centres spécialisés à l’étranger pour une élimination finale.

La première phase du programme national de gestion et d’élimination durable des PCB a permis notamment l’élimination de 1.080 tonnes d’équipements contaminés par les PCB pur et la décontamination de 450 tonnes d’équipements contaminés par les PCB.

Dans une déclaration à la presse en marge de cette visite, M. Rabbah a indiqué que le programme national de gestion et d’élimination durable des PCB a été élaboré dans le cadre de la mise en œuvre de la convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants (POPs), que le Maroc a signée et ratifiée en 2004.


La 2ème phase de ce programme, amorcée en 2019, vise le renforcement du cadre réglementaire et des capacités nationales en matière de gestion et d’élimination sécurisées des PCB en coordination avec l’OCP, l’ONE et les unités industrielles pour promouvoir les meilleures techniques disponibles et les meilleures pratiques environnementales.

Il s’agit également de la réutilisation des équipements décontaminés, précise le ministre, mettant l’accent sur l’élimination écologiquement rationnelle de tous les équipements et les déchets contenant ou contaminés par les PCB d’ici 2028.

D’après le ministère, la 2 ème phase de ce programme, qui a démarrée en 2019, vise également la décontamination locale de 1.740 transformateurs et 541 tonnes d’huiles contaminées par les PCB et l’exportation de 613 tonnes d’équipements et 2,4 Tonnes d’huiles hautement contaminées en vue d’une élimination finale.

Pour sa part, la représentante de l’ONUDI au Maroc, Hanan Hanzaz, a indiqué que la Plateforme de décontamination et de traitement des équipements contaminés par le Polychlorobiphenyle à Bouskoura est le fruit d’un partenariat ONUDI/Maroc dans le cadre d’un projet financé par le Fonds de l’environnement mondial (FEM) pour accompagner le Royaume dans le cadre de la convention de Stockholm, soulignant que cette deuxième phase vise également le renforcement du cadre législatif et réglementaire.


Les PCBs sont des polluants organiques persistants (POPs), connus pour leur toxicité et leur persistance dans l’environnement. Ils provoquent de sérieux problèmes de santé tels que l’acné (éruption de la peau), l’irritation des voies respiratoires et sont fortement soupçonnés d’être cancérigènes. Les PCBs se trouvent principalement dans les transformateurs électriques.

( Avec MAP )