Brésil: au moins 11 morts dans une fusillade à Belém

Brésil: au moins 11 morts dans une fusillade à Belém

Au moins 11 personnes ont été tuées lors d’une fusillade survenue, dimanche après-midi à Belém, capitale de l’Etat de Para (nord), rapportent les médias locaux.

Onze personnes ont été tuées et une autre blessée lorsque sept hommes armés ont investi, aux alentours de 16h (HL), un bar situé dans le quartier de Guamán, ont ouvert le feu sur ceux qui s’y trouvaient avant de prendre la fuite.

La personne blessée lors de l’incident a été placée sous protection de la police.

Les assaillants sont arrivés sur les lieux à moto et à bord de trois voitures et ont tiré sur les victimes, précise la même source, en relevant que les motivations du crime demeurent inconnues au même titre que l’identité des victimes tuées, 6 femmes et 5 hommes.

La division des homicides de la police civile a ouvert une enquête pour élucider les raisons de ce massacre.

Guamá est l’un des sept quartiers de la région métropolitaine de Belém où la sécurité a été renforcée par la police en mars dernier, en raison du taux de criminalité élevé.

→ Lire aussi : Brésil: 22 personnes tuées dans l’effondrement de deux immeubles

Depuis le renforcement de la sécurité, le nombre de décès dans le quartier a enregistré une légère baisse passant de 19 en février à 17, 30 jours plus tard.

À l'échelle de l'État du Para, le nombre de morts violentes a diminué au premier trimestre de l’année en cours par rapport à 2018, passant de 996 à 756, soit une baisse de 24%.

Samedi, à plus de 2600 kilomètres de là, six personnes, dont deux adolescents âgés de 12 et 15 ans, ont été tuées dans une fusillade survenue à Lauro de Freitas, en banlieue de Salvador, capitale de l'Etat de Bahia (nord-est).

Selon la police civile, sept personnes ont été touchées par des coups de feu aux alentours de 19h30, dans une rue du quartier de Portão.

La police n'a toujours pas élucidé le crime, mais travaille sur l'hypothèse que l'attaque était motivée par un conflit foncier entre des factions criminelles rivales opérant dans cette région.

Les victimes étaient en train de discuter devant une résidence lorsqu'elles ont été abattues par des hommes qui se trouvaient à bord d'une véhicule blanc.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :