Brésil: les incendies en Amazonie continuent de progresser

Brésil

Les incendies continuent de faire rage au Brésil, notamment en Amazonie où quelque 2.000 nouveaux feux de forêt se sont déclarés jeudi et vendredi derniers, selon l’Institut national de recherche spatiale (INPE).

Dans le cadre de l’intensification de la lutte contre ces incendies, devenues une préoccupation mondiale, l’armée a été mobilisée alors que le gouvernement fédéral vient de modifier le décret interdisant le brûlis à des fins agricoles, pour en exclure les terres où cette pratique est “essentielle”.

→ Lire aussi : Incendies en Amazonie: doutes sur l’efficacité de l’interdiction des brûlis

Le Brésil, qui connait une année de sécheresse modérée, a enregistré, de janvier au 30 août près de 89.000 départs de feu, selon l’INPE, dont 51,9% en Amazonie. Cette année est la pire, depuis au moins 2004, en matière de feux de forêt.

Considérée comme la plus grande forêt tropicale au monde, l’Amazonie est en proie à d’autres défis qui effraye le monde entier comme la hausse des activités minière et pétrolière, l’occupation illégale et le déboisement pour l’agriculture et l’élevage, qui est présenté comme l’une des plus lourdes menaces pesant sur la forêt amazonienne, le poumon de la terre qui s’étend sur 5,5 millions de km2 et sur neuf pays.