ban600

Brexit: 80 députés conservateurs opposeront leur veto au plan de May

Brexit: 80 députés conservateurs opposeront leur veto au plan de May

L'ancien ministre britannique chargé du Brexit, Steve Baker, a affirmé qu'au moins 80 députés du Parti conservateur de Theresa May envisagent de voter contre son plan d'accompagnement du Brexit.

Si la Première ministre britannique persiste, elle risque "une rupture catastrophique" au sein de son parti, a déclaré Steve Baker, qui a démissionné en juillet.

Dimanche, Boris Johnson, l'ex-chef de sa diplomatie, a comparé le projet de Theresa May, adopté en début d'été à la résidence de Chequers, à une "ceinture d'explosifs" autour du Royaume-Uni. Selon Johnson, qui s'exprimait devant la Press Association, cela revenait à en "remettre le détonateur" à l'Union européenne.

→ Lire aussi : Suspens sur l’issue du Brexit : Bruxelles et Londres se préparent au pire scénario, le « no deal »

L'ex-responsable a indiqué qu'il ne recommandait pas de changement de dirigeant, mais pour lui, Theresa May serait en difficulté lors de la Conférence annuelle du Parti conservateur, attendue du 30 septembre au 3 octobre prochain.

"Si nous sortons de la conférence et qu'elle pense obtenir Chequers avec les voix du Labour, je pense que les négociateurs de l'UE comprendront probablement que, si cela était fait, le Parti conservateur subirait la rupture catastrophique que nous avons réussi jusqu'à présent à éviter", a prévenu Steve Baker, cité par la Press Association.

Theresa May devrait rechercher un accord de libre-échange dans les conditions souhaitées par le président du Conseil européen, Donald Tusk, en mars, au lieu de son plan Checkers, a-t-il ajouté. Le Royaume-Uni doit quitter l'Union européenne le 29 mars prochain, mais il n'y a jusqu'à présent aucun accord de sortie en bonne et due forme. Selon ses détracteurs, la Première ministre pourrait avoir des difficultés à convaincre le parlement de son plan de sortie. Londres et Bruxelles envisagent de conclure un accord de divorce au Conseil européen du 18 octobre ou, au plus tard, d'ici la fin de l'année.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :