Brexit : le Royaume-Uni refuse de prolonger les négociations en 2021

Brexit

Le gouvernement britannique a exclu, lundi, toute prolongation possible des négociations commerciales en cours avec l’Union européenne, au cas où les deux parties ne parviennent pas à trouver un compromis d’ici le 31 décembre.

“Nous sommes prêts à négocier tant qu’il reste du temps disponible, si nous pensons qu’un accord reste possible”, a déclaré à la presse le porte-parole du Premier ministre Boris Johnson.

Interrogé sur la possibilité d’une reprise des discussions l’année prochaine, sur la base d’un accord provisoire destiné à éviter un Brexit sans accord, le porte-parole a répondu: “Je peux l’exclure”.

Le Royaume-Uni a déjà rejeté à plusieurs reprises toute prolongation éventuelle de la période de transition censée préparer le Brexit et au cours de laquelle Londres continue d’appliquer les règles européennes.

Alors qu’il reste moins d’un mois de la fin de cette période, les deux partenaires historiques ne sont toujours parvenus à conclure un accord de libre-échange, qui définit leur future relation commerciale après le Brexit.


“Actuellement, les négociations semblent bloquées et les obstacles à des progrès demeurent”, a déclaré lundi matin le chef de la diplomatie irlandaise Simon Coveney au média public RTE après un point tenu par le négociateur européen Michel Barnier avec les ambassadeurs de l’Union européenne.

Un appel téléphonique décisif est attendu cet après-midi à 16H00 (GMT et locales) entre le Premier ministre britannique et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen pour faire le point sur les négociations.

( Avec MAP )