Brexit: les députés britanniques rejettent quatre options alternatives à l’accord de May

Brexit

Les députés britanniques, réunis lundi soir à la Chambre des communes, ont rejeté quatre motions proposant des options alternatives à l’accord sur le Brexit, négocié par la Première ministre Theresa May avec Bruxelles.

Ces options concernent l’organisation d’un référendum sur tout accord de divorce conclu avec Bruxelles, la mise en place d’une union douanière avec l’UE, le maintien du Royaume-Uni au sein du marché unique, ainsi que le vote pour ou contre un “no deal”.

Le Parlement britannique avait rejeté vendredi dernier, pour la troisième fois, l’accord de retrait du Royaume-Uni de l’UE après l’avoir écarté à deux reprises auparavant.

→ Lire aussi : Brexit: le Parlement britannique rejette l’accord de Theresa May pour la 3ème fois

Quelque 344 députés s’étaient prononcés contre cet accord, alors que seulement 286 ont voté en faveur dudit texte.


Theresa May, qui espère pouvoir soumettre une quatrième fois au vote des députés l’accord de retrait de l’Union européenne afin d’empêcher une sortie désordonnée de l’UE le 12 avril, a averti qu’un “no deal” reste le scénario par défaut, faute d’accord approuvé par le Parlement.

Pour éviter cette issue redoutée par les milieux économique, la Première ministre pourrait réclamer à l’UE un report de plus longue durée, mais dans ce cas, le Royaume-Uni serait probablement contraint de prendre part aux élections européennes.

Les dirigeants des 27 avaient convenu d’accorder au Royaume-Uni une prolongation du Brexit jusqu’au 12 avril 2019 si l’accord de retrait est rejeté, tout en relevant qu’ils attendront du Royaume‑Uni qu’il indique “une voie à suivre” avant cette date en vue de son examen par le Conseil européen. Sinon, ce serait un Brexit sans accord.