A LA UNEEconomie

Brexit: Paris appelle Londres à revenir sur ses restrictions aux pêcheurs français

La France a appelé, jeudi, Londres à revenir sur les restrictions imposées aux pêcheurs français en matière d’accès à ses eaux territoriales, dans le cadre de l’entrée en vigueur de l’accord de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Dans une déclaration relayée par la presse française, la ministre de la Mer, Annick Girardin, a prévenu que son pays, qui a dépêché deux navires militaires à proximité de l’île anglo-normande de Jersey, où une cinquantaine de bateaux de pêche français protestent contre ces restrictions, pourrait recourir à des mesures de “distorsion” si les autorités britanniques ne reviennent pas sur leur décision.

L’accord du Brexit prévoit des mesures de rétorsion en cas de non-respect de l’une des parties. Parmi celles-ci, il existe une mesure liée à notre accord sur l’énergie (…). Avant que la Commission européenne garante du respect de l’accord n’en arrive à une telle extrémité, je souhaite que les autorités britanniques reviennent sur leur décision“, a indiqué la ministre.

→ Lire aussi : L’UE LANCE UNE PROCÉDURE D’INFRACTION CONTRE LE ROYAUME-UNI POUR VIOLATION DE L’ACCORD DE BREXIT

La ministre avait menacé mardi devant l’Assemblée nationale de recourir à de telles mesures qui auraient des répercussions sur le “transport d’électricité par câble sous-marin” qui alimente l’île depuis la France.

Le déploiement des deux navires militaires français, qui intervient après l’envoi par le gouvernement britannique de deux bateaux de patrouille de la Royal Navy, vise à permettre “dans une manœuvre très classique, de montrer notre bonne volonté vis-à-vis des Britanniques”, selon le ministère de la Mer, cité par les médias.

Le mouvement de bâtiments militaires français “n’appelle évidemment pas à une escalade”, a ajouté la même source. Il intervient après la décision des autorités britanniques de dépêcher “par précaution” deux bateaux de patrouille de la Royal Navy pour protéger l’île d’un éventuel blocus des marins français.

Ce jeudi, le secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes Clément Beaune a déclaré que les “manœuvres” britanniques au large de l’île de Jersey “ne doivent pas nous impressionner”.

Il a affirmé s’être entretenu avec David Frost, le ministre britannique chargé des relations avec l’Union européenne, notant que “notre volonté n’est pas d’entretenir des tensions mais d’avoir une application rapide et complète de l’accord. Rien que l’accord et tout l’accord”.

L’accès des pêcheurs européens aux eaux britanniques continue de provoquer des frictions malgré l’accord trouvé entre Londres et Bruxelles, en vigueur depuis le 1er janvier dernier.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page