Un bus percute une foule dans le nord d’Haïti, 38 morts

Un autobus a mortellement percuté 38 personnes dans la nuit de samedi à dimanche près des Gonaïves dans le nord d’Haïti, rapporte la Protection civile.

On compte également une douzaine de blessés.

Trente-quatre personnes ont été tuées sur le coup, quatre autres à l’hôpital.

Le véhicule, qui faisait la liaison entre Cap-Haïtien et Port-au-Prince, la capitale, a d’abord heurté deux piétons, tuant l’un d’entre eux, à la sortie des Gonaïves, a expliqué Joseph Faustin, directeur de la Protection civile pour le département d’Artibonite.


Le chauffeur du bus a ensuite pris la fuite et foncé accidentellement dans trois défilés “rara” à Mapou, cinq km plus loin. Les défilés “rara”, qui ont eu lieu autour des fêtes de Pâques, rassemblent des musiciens jouant des instruments traditionnels, souvent rejoints par des passants.

Après l’accident, qui s’est produit vers 04h00 du matin, des musiciens et habitants ont jeté des pierres sur le bus et d’autres véhicules, blessant plusieurs personnes, a indiqué Albert Moulion, porte-parole du ministère de l’Intérieur.

Le chauffeur et les passagers du bus ont été conduits au commissariat avant d’être relâchés. Le conducteur a pris la fuite, a précisé la police.

“Habituellement, les chauffeurs impliqués dans de tels accidents ne s’arrêtent pas car ils ont peur de représailles”, a déclaré Fred Henri, un représentant des autorités locales.


Le président Jovenel Moïse a réclamé l’ouverture d’une enquête et présenté ses condoléances aux proches des victimes.