ban600
credit agricol

Bus Transit Rapid, les nouvelles lignes après le Tramway

Bus Transit Rapid, les nouvelles lignes après le Tramway

Après les lignes de Tram, voici l’arrivée des Bus Rapid Transit (BRT). En effet, pour beaucoup plus de fluidité et pour désengorger la circulation à Casablanca qui devient de plus en plus dense à toutes les heures, Casa Transport trouve une solution en mettant en place un projet de futures lignes de bus qui auront à elles-seules leur voie dédiée.

 

Qu’est-ce que le BRT ?

D’après les informations recueillies, le Bus de Transit Rapid  est un bus à haut niveau de service (BHNS), aussi appelé busway ou transbus. Il s'agit d'un système de transport utilisant l’autobus ou trolleybus. Concept datant de 2005, sa définition est diverse, selon les différentes configurations existantes ou à venir.

→Lire aussi : Casablanca : le trafic du tramway perturbé à cause des intempéries

On constate néanmoins les caractéristiques suivantes : une forte fréquence (5 à 10 min en heures pleines et moins de 15 min en heures creuses) avec amplitude horaire élevée (circulation la semaine, en soirée et le week-end), un parcours rationalisé avec un itinéraire intégralement ou partiellement en sites propres et un système de priorité aux feux tricolores et aux ronds-points garantie par des aménagements spécifiques, un plancher bas pour faciliter l'accès aux personnes à mobilité réduite et la vente de titres de transports effectuée au niveau des stations.

Les itinéraires

Des autobus qui seront raccordés pour faire jusqu’à 30 mètres de long pour 250 passagers, tel est l’ambitieux projet de Casa Transport. Les habitants de Casablanca, surtout les professionnels et les étudiants, se plaignent de plus en plus des embouteillages aux heures de ralliement de leurs lieux de travail et aux heures de descentes. Ce qui provoque souvent des mécontentements pour des retards devenus réguliers. Pour pallier cette difficulté, des lignes appelées BRT 1 connecteront, sur une longueur de 10 kms, des quartiers comme Errahma, situé au centre-ville, à travers les boulevards Moulay Touhami et Yacoub Al Mansour. Ce qui fera au total 20 stations.

→Lire aussi : [Vidéo]Retard du Tramway à Zénith : les usagers crient leur colère et bloquent la voie

Parallèlement, une deuxième ligne est prévue sur une distance plus longue, aux alentours de 12 kms, avec 24 stations. Celle-ci dénommée BRT 2 va connecter les quartiers salmia, Lissasfa, Al Laymoun, Al Qods, Mouhamed VI, Moqdad Lahrizi et Al Joulane. Ces deux lignes réunies pourront servir jusqu’à 300 mille habitants.

Mais à quel coût ?

Pour servir à peu près 300 milles habitants, le projet de Bus Transit Rapid va nécessiter une enveloppe de 1,8 milliards de dirhams avec une mise en service en 2020 pour la ligne BRT 1 et 2021 et pour la ligne BRT 2. Un budget qui entre dans le cadre du Plan Stratégique de Développement de Casablanca (PSDC) 2015-2020. Dans le processus de renouvellement de la ville et du désengorgement des voies, le PSDC compte, non seulement rendre beaucoup plus fluide la circulation mais aussi, embellir les voiries  et les espaces dédiés au public. L’exploitation de ces lignes sera confiée à l’actuel exploitant des lignes du Tramway.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :