Camion charnier près de Londres : le chauffeur assure qu’il ignorait la présence des corps de 39 migrants

Le chauffeur du camion frigorifique retrouvé l’année dernière près de Londres avec les dépouilles de 39 migrants à bord a indiqué, mercredi, devant la justice, qu’il ignorait la présence de clandestins dans la remorque.

Devant la cour de l’Old Bailey à Londres, Eamonn Harrison (23 ans) a dit qu’il se sentait “dévasté”, assurant qu’il ignorait complètement “la présence des victimes dans la remorque”.

Accusé d’homicides involontaires et d’avoir fait transiter des migrants à deux reprises, les 11 et 18 octobre 2019, ce Nord-irlandais a dénié tous les faits qui lui sont reprochés.

Le 23 octobre 219, les corps de 39 migrants vietnamiens, dont huit femmes et deux adolescents, ont été retrouvés à bord d’un camion frigorifique dans la zone industrielle de Grays, à l’est de Londres.


La police a déclaré qu’ils étaient morts du manque d’oxygène et de la surchauffe dans un espace clos.

Eamonn Harrison, originaire de Mayobridge, dans le comté nord-irlandais de Down, aurait conduit la remorque jusqu’au port belge de Zeebrugge avant de se rendre à Purfleet en Angleterre.

Trois autres hommes sont jugés aux côtés de ce chauffeur, depuis début octobre à Londres, pour homicides involontaires ou pour aide à l’immigration clandestine.

Avec MAP