AccueilA LA UNECanada : Démission du principal conseiller de Justin Trudeau
Justin Trudeau

Canada : Démission du principal conseiller de Justin Trudeau

Le principal conseiller du Premier ministre canadien Justin Trudeau, Gerald Butts, a démissionné lundi dans la foulée d’allégations sur des pressions de l’entourage du chef de l’exécutif en lien avec l’implication de la société SNC-Lavalin dans un scandale de corruption à l’étranger.

Bras droit de M. Trudeau depuis plusieurs années, M. Butts a expliqué avoir présenté sa démission pour pouvoir se défendre. “Je n’ai jamais servi les intérêts des sociétés privées. La vie est remplie d’incertitudes, mais de cela, j’en suis certain”, affirme Gerald Butts dans une longue lettre expliquant sa décision surprise.

Il a assuré que sa démission était «dans le meilleur intérêt du gouvernement» et qu’il lui incombe désormais de défendre sa propre réputation.

En outre, il a nié avoir fait pression sur l’ancienne ministre de la Justice, Jody Wilson-Raybould, pour qu’elle intervienne afin d’éviter un procès criminel à SNC-Lavalin.

→ Lire aussi : Canada: Des élections partielles le 25 février prochain

Géant de l’ingénierie, SNC-Lavalin doit répondre à des accusations de fraude et de corruption pour avoir versé 47 millions de dollars en pots-de-vin entre 2001 et 2011 afin d’obtenir des contrats de la part du gouvernement libyen à l’époque.

Citant des sources anonymes, le quotidien The Globe and Mail a rapporté, il y a deux semaines, que des membres du bureau du Premier ministre auraient tenté de convaincre Mme Wilson-Raybould d’intervenir à la suite du refus du procureur du Service des poursuites pénales du Canada de négocier une entente hors cour avec la firme d’ingénierie, l’automne dernier.

Jody Wilson-Raybould, devenue ministre des Anciens Combattants lors d’un mini-remaniement en janvier, avait présenté sa démission mardi dernier, amplifiant la crise qui ébranle le gouvernement libéral de Justin Trudeau.

Réagissant sur Twitter à la démission de son conseiller, le chef du gouvernement a indiqué que “Gerald Butts a servi notre gouvernement – et notre pays – avec intégrité, sagesse et dévouement. Je tiens à le remercier pour son service et son amitié indéfectible”.

La Gendarmerie royale (GRC, police fédérale) avait déposé en 2015 des accusations formelles contre la maison-mère du géant canadien SNC-Lavalin ainsi que ses filiales de BTP et de développement international pour “corruption d’agents publics étrangers” et pour “fraude”.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :