Carlos Ghosn veut dire toute la vérité

Carlos Ghosn

Par Khadija Skalli

Carlos Ghosn, ex-PDG de Renault-Nissan, annonce l’organisation d’une conférence de presse, le 11 avril prochain. Objectif : « dire la vérité » sur le scandale qui a provoqué sa chute.

 Assigné à résidence dans la capitale japonaise, Carlos Ghosn sort de son silence. L’ex-patron de Renault-Nissan décide de lever le voile sur le scandale qui a éclaté le 19 novembre 2018 à Tokyo. Dans un court message, écrit en anglais et envoyé aujourd’hui, mercredi 3 avril, via son compte twitter, il annonce l’organisation d’une conférence de presse, le 11 avril prochain pour « dire la vérité » sur cette affaire rocambolesque.  

« I’m getting ready to tell the truth about what’s happening. Press conference on Thursday, April 11 », écrit-il.

→ Lire aussi : Tokyo : Le tribunal rejette la demande de Ghosn d’assister au CA de Nissan


Arrêté le 19 novembre 2018 à la sortie de son jet privé à Tokyo, Carlos Ghosn a été libéré le 6 mars dernier après le versement d’une caution de 1 milliard de yens (environ 8 millions d’euros).

Le magnat déchu de l’automobile est accusé de malversations financières.  Il est accusé d’avoir omis de déclarer une grande partie de ses revenus, sur la période cumulée 2010-2018, dans des documents de Nissan remis aux autorités boursières. Il est également poursuivi pour abus de confiance.

La date du procès n’est pas encore fixée. Le cauchemar judiciaire de Ghosn semble s’éterniser. L’ex patron de Renault-Nissan est menacé de nouvelles poursuites par le Parquet de Tokyo. Il pourrait être accusé d’avoir détourné à des fins personnelles, entre 2012 et 2018, de l’argent versé par le constructeur à un distributeur d’Oman, rapporte la presse japonaise.