ban600
credit agricol

Casablanca : 5 entreprises sur 10 disparaissent en 10 ans, les raisons

Casablanca : 5 entreprises sur 10 disparaissent en 10 ans, les raisons

Telle l’espérance de vie d’une rose, à Casablanca existent des entreprises qui disparaissent en un temps record. En une dizaine d’années, 5 sur 10 entreprises créées ont disparu. La grande question est de se demander la cause réelle des difficultés qui conduisent à ces faillites précoces.

Ce constat alarmant est la résultante d’une étude  du parcours post-création des entreprises créées via le CRI Casa-Settat, menée avec l’assistance technique de la Banque mondiale. L’Objectif s’inscrit dans une logique d’analyser les facteurs qui influencent le devenir des entreprises afin d’établir un plan d’action détaillé pour renforcer l’écosystème entrepreneurial de la région.

D’après l’étude, « Malgré une progression continue du Maroc au classement Doing Business, le taux de création des entreprises régresse, celui des défaillances demeure élevé et l’impact économique des TPME paraît limité. » En effet, les difficultés entrepreneuriales ont fait basculer le taux de création d’entreprise de 11% en 2007. Pour ces experts « L’activité entrepreneuriale est parmi les plus faibles avec à peine 4% de la population contre 7% en Egypte, 10% en Tunisie et 15% au Canada, pour ne citer qu’eux. »

→ Lire aussi : “Une entreprise forte ne peut l’être sans ses partenaires”

Sur un échantillon large de 64.000 entreprises immatriculées au CRI entre 2003 et 2015, seules 51% étaient toujours actives à fin 2015à 7% en 2015 en qui s’est basée sur le devenir de. Tandis que 27 sur 100 entreprises n’ont jamais démarré leurs activités.

Pourtant, malgré toutes ces difficultés, les TPE sont le moteur du tissu économique de la région eu égard à leur représentativité. En effet, les données de l’étude révèlent qu’elles sont au nombre de « 93 % avec un chiffre d’affaires inférieur à 10 millions de DH et moins de 10 employés. » En un mot, aussi faibles soit-elles, ces entreprises sont le fer de lance de l’emploi à Casablanca car à elles seules, elles créent 249.000 emplois dont 70% masculins pour un salaire moyen est 3.977 en 2015. « La majorité d’entre elles opère dans le commerce (34%), les activités spécialisées (18,5%), la construction (13%) ou encore l’industrie (7,4%). »

Ce qui explique en effet ce fort taux de faillite des TPE est consécutif à une mauvaise préparation ou plutôt à un mauvais montage du projet. Car d’après les consultants  « Les entreprises qui ne préparent pas leurs projets en amont sont plus enclines à l’échec. » Outre ce facteur, il y a également un problème de gestion financière. En effet, près de 75% des entreprises sont  tombées en faillite à cause de la  trésorerie.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :