Casablanca abrite le forum d’affaires des Etats membres de l’Accord d’Agadir et les pays d’Afrique de l’Ouest, membres de l’OCI

L'OCI appelle au respect du principe de non-ingérence dans les affaires des Etats membres

La ville de Casablanca abrite, les 10 et 11 mai prochain, le forum d’affaires des pays membres de l’Accord d’Agadir et les pays d’Afrique de l’Ouest, membres de l’Organisation de la Coopération islamique (OCI), et ce pour le développement du commerce et de l’investissement entre les pays arabes et africains dans le cadre du programme “Ponts du Commerce arabo-africain”.

Organisé par la Société internationale islamique de financement du commerce (SIFC) et la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA), en partenariat avec le Centre islamique pour le développement du commerce (CIDC) et l’Unité technique de l’accord d’Agadir (UTA), et sous la supervision du ministère de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique, ce forum vise à renforcer et développer le commerce et l’investissement entre les pays membres de l’Accord d’Agadir (Maroc, Tunisie, Egypte et Jordanie) et les pays d’Afrique de l’Ouest.

À cette occasion, des rencontres bilatérales seront organisées dans des secteurs spécifiques, notamment l’industrie alimentaire, les produits pharmaceutiques, le coton, le textile et les cuirs, ont indiqué les organisateurs dans un communiqué, ajoutant qu’une session spéciale sur le développement du commerce et de l’investissement entre l’Etat de Palestine et les Etats membres de l’Accord d’Agadir et les pays d’Afrique de l’Ouest sera également au menu.

>>Lire aussi : Casablanca abrite le forum d’affaires des Etats membres de l’Accord d’Agadir et les pays d’Afrique de l’Ouest, membres de l’OCI


Ce forum se déroulera en présence des représentants d’un nombre d’institutions et d’organisations telles que le Centre du commerce international, la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED), la Commission économique pour l’Afrique (Bureau d’Afrique du Nord), la Banque africaine de développement (BAD), la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et Attijariwafa Bank, en plus des chambres du commerce et de l’industrie, les organismes de développement commercial, les agences de développement des investissements, le Conseil des affaires de l’accord d’Agadir ainsi que la Fédération des affaires de la CEDEAO, précise-t-on de même source. La SIFC, membre du Groupe de la Banque islamique de développement (BID), a été créée dans le but de promouvoir le commerce entre les États membres de l’OCI. Elle a commencé ses opérations en janvier 2008 et a depuis consolidé, au sein du Groupe de la BID, toutes les activités de financement du commerce menées par plusieurs organes.