Casablanca: Installation du nouveau gouverneur de la préfecture d’arrondissements de Moulay Rachid

Casablanca

Le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb, a présidé, mercredi à Casablanca, la cérémonie d’installation de Jamal Mokhtatar, que SM le Roi Mohammed VI a nommé gouverneur de la préfecture d’arrondissements de Moulay Rachid.

Au cours de cette cérémonie marquée par la lecture du Dahir de nomination, Boutayeb a félicité le nouveau gouverneur de la confiance royale et loué ses qualités professionnelle et son expérience avérée dans les services des administrations centrale et territoriale du ministère de l’Intérieur, où il a assumé des responsabilités pendant plus de 30 ans.

Cette nomination traduit la haute volonté royale de doter l’administration territoriale de compétences nationales capables de concrétiser les programmes et les plans de développement de l’Etat, de relever les défis du progrès global que connaît le Maroc et de matérialiser le nouveau concept de l’autorité et de la politique de proximité, a-t-il souligné.

Au regard de son emplacement, de son tissu urbanistique, de sa densité démographique et de la nature des activités économiques qu’elle abrite, la préfecture d’arrondissements de Moulay Rachid est devenue un chantier ouvert pour la requalification urbaine et la conception d’un nouveau système urbanistique, en vue de fournir à la population les fondements d’une vie digne, a considéré Boutayeb.

→ Lire aussi : SM le Roi nomme de nouveaux walis et gouverneurs


Dans le souci de mettre en œuvre les hautes orientations royales relatives à la réalisation d’une croissance économique soutenue, du développement durable et de la solidarité sociale, le ministre délégué a insisté sur la mobilisation de l’ensemble des énergies selon une démarche axée sur la coordination de tous les acteurs, y compris la société civile locale et les élus, de manière à concevoir des solutions réalistes et opérationnelles pour faire face aux problématiques sociales répondre aux besoins des citoyens.

La réalisation de la justice sociale dans les villes requiert de traiter, «avec sérieux, objectivité et créativité», les questions des disparités sociales et territoriales, de la généralisation de l’accès aux services sociaux de base et de la contribution des établissements concernés dans la résolution des problèmes réels des citoyens et à la satisfaction de leurs demandes pressantes, a fait remarquer Boutayeb.

Le développement humain durable reste au cœur des missions de l’administration territoriale, à travers la présentation de toutes les formes de soutien aux programmes structurants, aux projets d’infrastructures, la mise à disposition des citoyens des services de base, ainsi que l’écoute de leurs doléances et l’interaction avec leurs préoccupations, a-t-il expliqué.

La cérémonie d’installation s’est déroulée en présence du wali de la région de Casablanca-Settat, gouverneur de la préfecture de Casablanca, Abdelkébir Zahoud, du président du conseil de la région, Mustapha Bakkoury, du président du conseil communal, Abdelaziz El Omari, du président du conseil local des oulémas, des représentants du corps de la magistrature, des autorités locales et des chefs des services extérieurs.