Casablanca: Les avocats font don de leur sang

avocats

Les membres de l’Ordre des avocats de Casablanca se sont mobilisés, jeudi à la Maison de l’avocat, pour faire don de sang, dans le sillage des actions visant à renflouer les stocks de cette matière vitale en cette conjoncture exceptionnelle de pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19).

Cette opération, supervisée par un staff médical du Centre régional de transfusion sanguine, s’est déroulée dans le respect des normes d’hygiène et de sécurité, enregistrant une forte participation des “robes noires”.

A cette occasion, le bâtonnier Hassan Birouane, a souligné que cette mobilisation est une illustration de l’engagement citoyen des avocats et de leur adhésion multiforme à l’élan de solidarité nationale, en contribuant, cette fois, à pallier le déficit qu’accusent les centres de transfusion sanguine.

L’Ordre des avocats de Casablanca a répondu positivement et volontairement à toutes les mesures décidées par les autorité compétentes, depuis le début de la crise, a-t-il fait observer, rappelant la décision de cesser les activités professionnelles, tout en préservant le volet social.

Me Birouane a rappelé également que les avocats de la métropole ont contribué à hauteur de 2,5 millions de dirhams au Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du Covid-19, mis en place sur hautes instructions de SM le Roi Mohammed VI.


L’Ordre a, aussi, créé un fonds de soutien de 6 millions de dirhams au profit des avocats titulaires ou stagiaires qui seraient confrontés à des difficultés financières, a-t-il poursuivi, saluant les efforts consentis par le corps des avocats pour honorer leurs missions dans cette conjoncture exceptionnelle.

De son côté, le président de l’association des barreaux du Maroc (ABAM), Me Omar Ouidra, a mis en exergue cette initiative nourrie par le noble dessein de sauver des vies humaines, confiant que l’Ordre va réfléchir à programmer une nouvelle campagne pour répondre à la forte demande des avocats.

Le Dr Mina Farki, du Centre régional de transfusion sanguine, a indiqué que cet établissement a prévu des opérations don de sang en partenariat avec plusieurs instances pour faire face au déficit enregistré, saluant l’adhésion d’un grand nombre de donneurs, en dépit des complications posées par la crise sanitaire.

Le don de sang est considéré comme un acte de bienfaisance et de bénévolat visant à sauver des vies humaines, outre ses bienfaits multiples sur la santé du donneur de sang, d’après les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).