A LA UNESanté

Casablanca: Plaidoyer pour renforcer les efforts déployés en vue de garantir le droit à la maternité et à la paternité

Les troubles de la fertilité constituent un réel problème qui nécessite un engagement sérieux de tous les acteurs pour renforcer les efforts déployés par le ministère de la Santé en vue de répondre aux besoins des couples et garantir leur droit à la maternité et à la paternité, a affirmé samedi le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb.

Dans une allocution lue en son nom lors de la 6ème conférence nationale sur les difficultés reproductives, organisée par l’Association marocaine des aspirants à la paternités et à la maternité (MAPA), le ministre a également souligné que la prise en charge des troubles de la fertilité chez les couples, plus particulièrement l’assistance médicale à la reproduction, est considérée comme priorité nationale et figure dans la stratégie nationale de la santé reproductive via plusieurs mesures.

Ces mesures, a-t-il précisé, consistent notamment à développer le programme technique des centres d’assistance médicale à la reproduction et à communiquer les orientations médicales portant sur le traitement de l’infertilité aux proffessionels à tous les niveau du réseau de la prise en charge des couples.

Le ministre a rappelé dans ce cadre la mise en place de la stratégie nationale d’assistance médicale à la reproduction (2020-2030) avec la participation des professionels de la santé et des experts.

→ Lire aussi : NOVARTIS INSTAURE UN CONGÉ PARENTAL RÉMUNÉRÉ DE 14 SEMAINES AU MAROC VALABLE AUSSI POUR LES PÈRES

Il a indiqué que cette stratégie est axée sur cinq volets relatifs aux textes organisationnels liés à l’assistance médicale à la reproduction, l’amélioration de l’accès aux soins, le renforcement de la qualité des services offerts et la dynamisation du partenariat dans les domaines médicaux.

M. Ait Taleb a également rappelé que plusieurs médicaments liés au traitement des troubles de la fertilité ont été inclus dans la liste des médicaments remboursables, précisant que dans le sillage de cette dynamique, le ministère œuvre pour la généralisation des centres d’assistance médicale au niveau des CHU, le renforcement de la couverture médicale et la poursuite de l’élaboration des textes liés à la loi 14-47.

Le ministre a, en outre, passé en revue les réformes adoptées par le Maroc concernant la mobilisation de tous les moyens pour faciliter l’accès équitable de tous les citoyens à l’assistance médicale, ajoutant que le Royaume a adhéré au plan de développement durable à l’horizon 2030 en vue de généraliser la couverture médicale, ce qui a contribué à l’amélioration de l’accès aux services médicaux.

Cette conférence a été l’occasion pour les participants d’échanger sur les moyens de faciliter l’accès aux soins médicaux pour les troubles de la fertilité en tant que droit à la maternité et à la paternité.

Les intervenants ont également examiné le rôle des Centres hospitaliers universitaires dans la gestion du système de traitement et la gestion des services de soins fournis aux patients ayant des difficultés reproductives.

Cette réunion a été marquée par la participation du ministère de la Santé, l’Agence nationale d’assurance maladie, des spécialistes du secteur de la santé relevant du public et du privé, outre des sociétés savantes actives dans le domaine de la fertilité et des sciences médicales.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page