Casablanca : Rencontre sur l’amélioration des délais de paiement de l’Etat

rencontre Casa

Par Yasmine El Khamlichi

La Wilaya de Casablanca-Settat a accueilli ce vendredi 28 juin une rencontre régionale au sujet du climat des affaires et des mesures mise en place pour l’amélioration des délais de paiement de l’État et des collectivités territoriales.

Dans son discours royal du 20 aout 2018, SM Le Roi Mohammed VI avait recommandé aux administrations publiques et aux collectivités territoriales en particulier, d’acquitter leur dû aux entreprises. « Car tout retard de paiement peut entraîner des cas de faillites et des pertes d’emplois », avertit le Souverain.

Depuis cette date, plusieurs réformes ont été mises en place pour améliorer les délais de paiement de l’Etat. Dans ce contexte, la CGEM a organisé des rencontres dans chaque région du royaume, pour faire le point des avancées réalisées, selon les spécificités régionales.


La Wilaya de Casablanca-Settat a accueilli ce vendredi 28 juin une rencontre régionale au sujet du climat des affaires et des mesures mise en place pour l’amélioration des délais de paiement de l’État et des collectivités territoriales. Cette manifestation régionale a été organisée en partenariat avec la Trésorerie Générale du Royaume (TGR), la Direction Générale des Collectivités Locales (DGCL) et la Direction des Entreprises et Établissements Publics (DEPP).

La rencontre a été tenue en présence de Khalid Safir, le Wali-directeur général des collectivités locales au ministère de l’Intérieur, Said Ahmidouch, le Wali de Casablanca, Noureddine Bensouda, le trésorier général du Royaume, Faïçal Mekouar, le vice-président de la CGEM, ainsi que Abdelaziz El Omari, le maire de Casablanca.

Elle a été marquée par la présentation d’exposés détaillant les avancées réalisées en matière de réduction des délais de paiement, notamment avec la mise en place des comités régionaux, l’Observatoire des Délais de Paiement.

En plus de l’opérationnalisation des plateformes électroniques AJAL et GID Fournisseurs, et le déploiement de la première phase du dépôt électronique des factures par la TGR. L’événement s’inscrit dans le cadre d’une tournée au niveau des 12 régions du Royaume, cette rencontre est la douzième et dernière étape.


Dans une déclaration à Maroc diplomatique, Khalid Safir a affirmé que « Cette tournée vise à faire connaître toutes les mesures qui ont été prises dans le cadre de la réduction des délais de paiement ».

Selon le Wali-directeur général des collectivités locales, la principale mesure porte sur la mise en place d’une commission au niveau régional et provincial pour étudier les réclamations des entreprises.

Sur les six derniers mois, ces commissions ont tenu plus de 350 réunions, dont le résultat est l’examen de plus de 4000 réclamations, totalisant plus de 6 MMDH. En revanche, environ 40% de ces réclamations ont été résolues.

Il s’agit également d’une journée de sensibilisation dont l’objectif est d’assurer l’adhésion de l’ensemble des intervenants aux efforts d’amélioration du climat des affaires pour réduire les délais de paiement de l’État et des collectivités territoriales, ajoute le Wali-directeur général des collectivités locales Khalid Safir.


De son côté, le vice-président de la CGEM a signalé que « cette tournée, leur a permis d’aller vers les régions et de recenser les difficultés qui pèsent sur les entreprises et qui engendrent des retards de paiement ».

Sur un autre registre, Faïçal Mekouar a proposé de mettre en place un label pour inciter les mauvais payeurs à changer de comportement. Selon lui, « ils devraient être sensibilisés et motivés, par le biais d’un label de « bon payeur », pour pouvoir les inciter à payer et les pousser à changer leur comportement ».

Pour finir sur une note positive, il affirme qu’ « une amélioration des délais de paiement a été ressentie ces dernières années ».