Casablanca: Saisie de 7,228 tonnes de chira destinées au trafic international par voie maritime

Chira

Les éléments du service préfectoral de la police judiciaire de la ville de Casablanca sont parvenus, sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la Surveillance du territoire (DGST), tôt lundi, à saisir 7,228 tonnes de chira destinées au trafic international par voie maritime et à interpeller trois individus soupçonnés d’implication présumée dans cette affaire.

Les éléments de la police judiciaire avaient suivi un camion portant de fausses plaques minéralogiques, lors de son passage dans plusieurs villes marocaines vers le port de Jorf Lasfar, avant que le chauffeur du véhicule et ses compagnons ne se débarrassent de certains ballots de drogue en les jetant sur le bas-côté de l’autoroute et ne ciblent les policiers avec des pierres, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué, précisant que les mis en cause ont pris la fuite à leur arrivée au péage de Tit Mellil, par la rocade de l’autoroute de la ville de Casablanca, causant des dégâts matériels à la gare de péage et laissant derrière eux le camion, qui contenait 220 ballots pesant 7,228 tonnes de drogue de Chira.

Les opérations de ratissage effectuées en coordination avec les éléments de la Gendarmerie Royale ont permis l’interpellation de deux personnes se trouvant dans un véhicule utilitaire, après la découverte à son bord, d’un ballot de drogue qui avait été jeté par les membres du réseau criminel, ajoute la DGSN, précisant qu’une troisième personne a été interpellée à bord d’une véhicule léger transportant de grandes quantités de pierres après avoir délibérément tenté de s’échapper en empruntant la voie interdite de l’autoroute.

Les trois suspects ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête sur leurs liens présumés avec les membres d’un réseau criminel impliqué dans une tentative de trafic de ces grosses cargaisons de drogue, tandis que les recherches et les investigations se poursuivent pour identifier les principaux suspects ainsi que les complices de ces actes criminels, conclut le communiqué.