Cent dix membres d’un groupe de presse recherchés en Turquie

La justice turque a émis des mandats d’arrêt à l’encontre de 110 membres d’un groupe de presse soupçonné d’entretenir des liens avec l’opposant Fethullah Gülen, qu’Ankara tient responsable du coup d’Etat manqué de juillet 2016, rapporte vendredi l’agence Dogan.

Des opérations sont en cours à Istanbul et dans 24 provinces pour procéder à leur arrestation, précise-t-elle. Il s’agit de dirigeants, de partenaires et d’employés de Kaynak Holding ou de ses filiales. Le groupe qui a été saisi en 2015 par les pouvoirs publics pour ses liens présumés avec le mouvement güleniste. L’imam, qui nie toute implication dans le coup d’Etat du 15 juillet 2016, vit en exil aux Etats-Unis depuis 1999.

(Daren Butler et Ali Kucukgocmen, Jean-Philippe Lefief ) Reuters