ban600
credit agricol

Central Danone perd du terrain

Central Danone perd du terrain

Ces six derniers mois, Central Danone ainsi que beaucoup de sociétés marocaines et étrangères ayant des filiales au Maroc ont subi la réaction inattendue des citoyens à travers ce qui est communément appelé boycott. Centrale Danone en a payé un lourd prix.

40% de perte de chiffre d’affaires au Maroc, c’est ce que vient d’annoncer le groupe Central Danone. Pour le troisième trimestre 2018, c’est un truisme de dire que le groupe Danone a été fortement secoué par le boycott. Les effets de cet embargo économique, vis-à-vis de l’entreprise, viennent d’être reconnus en chiffre d’affaires, à travers un communiqué.

→Lire aussi : Centrale Danone “renonce à sa marge sur le lait pour répondre aux attentes”

Avec un recul des ventes de 35%, l’entreprise présente au niveau mondial un chiffre d’affaires en recul de 4,4% soit 6,2 milliards d’euros, ce qui est en dessous de sa précédente recette.

La publication qu’avait faite Central Danone concernant ses résultats d des trois premiers mois de l’année 2018 montrait les prémices d’un recul de 19% des ventes. Le lait et les produits laitiers frais, chasse gardée de l’entreprise, ont connu respectivement un recul de 28% et de 19% occasionnant une perte de 56 millions de dirhams.

→Lire aussi : Danone s’engage à travailler avec “tous les Marocains” pour rendre le prix du lait plus abordable

Pourtant, pour amortir le coup du boycott, la filiale de Central Danone au Maroc avait baissé ses prix pour retrouver son volume de ventes mais, au vu des annoncés, cette décision, bien qu’ayant réduit l’effet désastreux du boycott, n’a pu empêcher des dommages collatéraux.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :