Céréales d’automne : 4,1 millions d’hectares déjà semés au Maroc ‎

La superficie semée en céréales d’automne s’est élevée à 4,1 millions Ha au 8 janvier 2021 et ‎devrait atteindre 4,3 millions Ha à la fin de la période des semis, indique, vendredi, le ministère de ‎l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.‎

Cette superficie est constituée à 44% de blé tendre, 34% d’orge et 22% de blé dur, précise le ‎ministère dans un communiqué, notant que le rythme des emblavements en céréales s’est ‎accéléré pour atteindre 3 millions Ha de semis en un mois suite aux pluies de fin novembre et du ‎mois de décembre, démontrant la rapidité d’intervention grâce à l’amélioration des capacités ‎mécaniques et la modernisation du parc mécanique national.‎

‎“La mise en place des cultures d’automne a connu une bonne dynamique dès la 3ème décade du ‎mois de novembre 2020, marquée par une prédominance du travail mécanique des sols qui a ‎concerné près de 94% de la superficie travaillée. La superficie totale emblavée à date, toutes ‎cultures annuelles d’automne confondues, totalise 4,76 millions Ha dont 9% en irrigué, dominées ‎par les céréales (86%), les fourrages (10%) et les légumineuses (4%)”, fait savoir la même source.

‎Concernant les cultures céréalières mises en place, elles se développent dans de bonnes conditions ‎et leur évolution pendant les stades futurs dépendra des précipitations des semaines et mois à ‎venir et des entretiens apportés par les agriculteurs.‎


Pour ce qui est des cultures fourragères, elles s’étalent sur une superficie de 500.000 Ha, dont 35% ‎en irrigué, contre 480.000 Ha la campagne précédente à la même date, soit une hausse de 4%. Les ‎principales espèces fourragères cultivées sont l’orge fourragère (27%), la luzerne (21%), l’avoine ‎‎(17%), le Bersim (13%), la féverole (9%), les mélanges fourragers (4%) et autres (9%).‎

Les légumineuses occupent, quant à elle, environ 168.000 Ha, dont 6% en irrigué, contre 171.000 Ha ‎la campagne précédente à la même date, soit une baisse de 2%. Les principales espèces cultivées ‎sont les Fèves (57%), les Petits pois (20%), Lentilles (20%), Féverole (11%) et autres (3%).‎

S’agissant des cultures sucrières, la superficie semée en betterave à sucre est de 45.910 Ha, contre ‎‎55.350 Ha réalisés durant la campagne précédente. Cette baisse est due essentiellement à ‎l’insuffisance des ressources d’irrigation dans les bassins des Doukkala et du Tadla. Les ‎emblavements sont réalisés à hauteur de 100% en monogerme et l’état végétatif des cultures est ‎bon en général. Pour la canne à sucre, la superficie en place s’élève à près de 12.423 Ha dont 1.737 ‎Ha plantés en automne 2020. La superficie récoltable est estimée à 10.523 Ha (8311 Ha/Gharb & ‎‎2212 Ha/Loukkos).‎

Le ministère fait aussi savoir que pour les cultures maraîchères d’automne, la superficie réalisée au ‎‎31 décembre 2020 est de 100.900 Ha, soit un taux de réalisation de 96 % du programme arrêté. Les ‎réalisations par espèce montrent que la pomme de terre est la principale espèce cultivée avec près ‎de 21.000 Ha, l’oignon 11.000 Ha, la tomate 9.235 Ha, le haricot vert 4.900 Ha, les courges et ‎courgettes 4.100 Ha, les carottes et navet 15.800.


La production attendue devra couvrir les besoins ‎de consommation et d’exportation pour la période janvier-avril et jusqu’au mois de juin pour la ‎tomate, indique le communiqué, ajoutant que la superficie programmée en cultures maraichères ‎d’hiver est d’environ 85.000 Ha. Les principales espèces sont la pomme de terre (38% de la ‎superficie programmée), oignon 21%, pastèque et melon 11,5%, carotte et navet 6%, légumineuses ‎en vert 5% et la tomate 3%.‎