AccueilA LA UNECGEM : l’offensive de charme du patronat français MEDEF
CGEM

CGEM : l’offensive de charme du patronat français MEDEF

Une quarantaine d’entreprises françaises participent au Business Dialogue CGEM-MEDEF, tenu ce mercredi à Casablanca. Objectif : explorer les opportunités d’affaires au Maroc notamment dans l’innovation et le développement urbain.

Un Business Dialogue CGEM-MEDEF s’est tenu aujourd’hui mercredi 30 octobre à Casablanca. Une quarantaine d’entreprises françaises participe à cette rencontre à laquelle prennent part des hommes d’affaires marocains. Start-ups, jeunes entreprises innovantes et grands groupes français affichent leur intérêt pour le marché national.

La délégation française, conduite par Fabrice Le Saché, Vice-président et porte-parole du MEDEF, table énormément sur le marché marocain pour développer ses activités à l’étranger. Le Royaume représente pour ces opérateurs économiques un hub vers l’Afrique.

Cette rencontre vise à étudier les projets à développer dans le domaine de la ville durable, de l’énergie, de la mobilité, du numérique, de la formation et du développement durable.

La volonté affichée par les deux organisations patronales est de renforcer la coopération déjà existante entre les deux pays.

« Les échanges commerciaux entre les deux pays dépassent les 8 milliards d’euros.  Vous êtes notre premier client, notre deuxième fournisseur et le premier investisseur étranger. Nos relations sont denses et ne nécessitent pas de construction. A l’aide de tous ces acquis et de ces expériences réussies, notre défi d’aujourd’hui est de monter en puissance en saisissant toutes les opportunités », souligne Mohamed Bachiri, président par intérim de la CGEM dans son allocution.

De son côté, Fabrice Le Saché, Vice-président et porte-parole du MEDEF se félicite de cette rencontre.

« La CGEM et le MEDEF ont un partenariat historique, qui est animé par de nombreuses rencontres bilatérales. Au-delà de ce partenariat, nous partageons les mêmes valeurs : nous croyons à l’entreprise privée. On croit que les entreprises privées ont des solutions pour les défis contemporains », indique-t-il. Et de poursuivre : « Nous avons rassemblé ces entreprises diverses pour développer des partenariats. Ces entreprises ont besoin de partenaires marocains pour être efficace. On a besoin de ces partenariats pour assurer la pérennité de nos investissements ».

Le Maroc a certes diversifié ses partenariats avec plusieurs pays notamment avec la Chine, la Turquie et l’Inde. Selon le Vice-Président du MEDEF, ces partenariats représentent non seulement une chance pour le Royaume mais également pour la France. « Car ils nous permettent de réinventer notre valeur ajoutée, de nous interroger si nous sommes pertinents et si nous séduisons suffisamment les Marocains. C’est ce que nous essayons de faire au cours de ces trois jours de visite de travail », confie-t-il.

Des ateliers spécialisés par secteur (Energie, Mobilité et digital ainsi que Education et formation) se sont tenus cet après-midi à la CGEM. Ces rencontres B to B visent à conclure des partenariats avec leurs homologues marocains.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :