CGEM: Maroc-UE, un nouvel atout pour l’attractivité du Royaume

CGEM

Se félicitant de la décision de l’Union Européenne (UE) de retirer définitivement le ‎Maroc de la liste des juridictions non coopératives à des fins fiscales, la ‎Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) vient de souligner que ‎cette décision est une reconnaissance des efforts consentis par le Royaume, depuis ‎‎2018 sur les différentes Lois de Finances, pour se conformer aux règles de la ‎fiscalité internationale. ‎

Cette avancée représente un nouvel atout pour l’attractivité du Maroc en termes ‎d’investissements étrangers et un appui aux entreprises marocaines pour nouer des ‎partenariats économiques avec leurs homologues européens dans les règles de la ‎bonne gouvernance. ‎

Marquant l’engagement du pays pour contribuer à la transparence fiscale au niveau ‎mondial, cette décision ouvrira également les portes à l’économie marocaine pour ‎se développer selon les normes internationales, estime aussi la CGEM. ‎