A LA UNEMaroc

Chambre des Conseillers : La coalition « Al Mounassafa Daba » pour des mécanismes plus efficaces en faveur de la parité

La coalition « Al Mounassafa Daba » a souligné, mercredi lors d’une réunion avec le président de la Chambre des Conseillers, la nécessité d’adopter des mécanismes efficients et efficaces en faveur de la mise en œuvre de la parité hommes-femmes dans tous les aspects qui encadrent la présence des femmes au niveau législatif, institutionnel et des politiques publiques.

Lors d’une rencontre mercredi à Rabat avec M. Naama Mayara sur la loi-cadre pour atteindre la parité entre les femmes et les hommes, les membres de la coalition ont jugé impératif que tous les acteurs politiques, économiques, sociaux et culturels adoptent la parité comme règle juridiquement contraignante, tout en appelant à unifier la vision du législateur sur les droits des femmes, étant donné que la parité devrait prévaloir entre les femmes et les hommes dans tous les domaines et ce, conformément à l’article 19 de la Constitution de 2011.

A cette occasion, les membre de la coalition « Al Mounassafa Daba » ont présenté les grandes lignes du document référentiel pour une loi-cadre, qui est le fruit d’un effort participatif et d’un débat approfondi autour duquel un groupe d’associations et d’activistes qui défendent les droits des femmes, en se basant sur les principes universels dans ce domaine et un certain nombre de référentiels nationaux et internationaux liés à l’égalité entre les hommes et les femmes, indique un communiqué de la Chambre des conseillers.

→ Lire aussi : La Chambre des conseillers réaffirme sa mobilisation pour défendre l’intégrité territoriale et les acquis dans les provinces du sud

Cette loi-cadre vise à renforcer la fonction du Parlement dans le contrôle de l’application immédiate des textes juridiques relatifs à la représentativité des femmes dans tous les domaines et à rattraper aux lacunes constatées au niveau l’arsenal juridique en matière de parité, poursuit le communiqué, notant que M. Mayara, qui a salué le travail de la coalition, a fait observer que le développement durable escompté ne peut être atteint sans égalité entre les hommes et les femmes.

Le président de la Chambre des conseillers a également mis l’accent la place de choix qui occupe la femme marocaine, qui a été consacrée par la Constitution de 2011, en insistant sur le principe de la parité, soulignant que la Deuxième Chambre mobilise tous ses organes et structures à la disposition d’ »Al Mounassafa Daba » afin d’atteindre l’égalité et la parité, des questions qui restent au cœur de ses préoccupations.

La Chambre soutiendra les revendications du mouvement féministe visant à renforcer les institutions via l’amélioration des dispositions des lois et des textes législatifs à même d’assurer une accès meilleur de la femme à la vie publique et politique, a-t-il dit.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page