Chambre des conseillers: Séance plénière le 21 juillet consacrée à la politique générale du gouvernement

El Otmani

La Chambre des conseillers tiendra, le 21 juillet courant, une séance plénière consacrée à la présentation des réponses du chef de gouvernement aux questions relatives à la politique générale.

La séance portera sur le sujet relatif aux “politiques générales dans les domaines économiques, sociaux et numériques à la lumière des enseignements tirés des répercussions de la crise de Covid-19”, indique un communiqué de la Chambre publié suite à une réunion entre le président de l’institution législative, Hakim Benchamach et le bureau.

Lors de cette réunion, le bureau a également approuvé l’ordre du jour de la session hebdomadaire des questions orales du mardi 07 juillet 2020.

Au niveau de la législation, le bureau de la Chambre a décidé de tenir une session plénière législative, ce mardi, juste après la séance des questions orales afin d’étudier et de voter les textes législatifs qui sont prêts, poursuit le communiqué.

Par ailleurs, le président de la Chambre des conseillers et les membres du bureau ont évoqué l’accord de partenariat entre la Chambre des conseillers et le Haut Commissariat au plan (HCP).


Et de relever que cet accord vise à institutionnaliser et à renforcer la coopération entre les deux institutions dans le domaine de la documentation et la diffusion des informations, le développement des services informatiques fournis aux chercheurs et au public, à travers notamment la mobilisation du rôle pionnier du centre national de documentation relevant du HCP dans l’évaluation des documents de la Chambre des conseillers dans les domaines de la législation et du contrôle de l’action gouvernementale.

Sur le plan de la diplomatie parlementaire, le Bureau a donné son accord pour participer, le 09 juillet à distance, aux travaux de la conférence qui sera organisée par l’Union interparlementaire sur le sujet de “Meilleure reconstruction: les enseignements tirés de Covid-19 pour promouvoir le rôle des parlements dans la réduction des risques des catastrophes”, précise le communiqué.