Chili: Coup d’envoi à la Serena de l’Agenda social de la COP25

COP25

Le coup d’envoi des activités marquant le lancement de l’Agenda social de la COP25 au Chili sera donné, samedi à la Plaza de Armas de la Serena (nord), a annoncé le ministère de l’Environnement.

Cet agenda social, qui prône l’implication des citoyens dans l’action pour la lutte contre le changement climatique, englobe plus de 400 activités à travers le Chili, souligne le ministère dans un communiqué.

L’idée est d’impliquer l’ensemble de la communauté, de familiariser les citoyens avec les enjeux de ce sommet mondial et d’adopter des mesures permettant de faire face au changement climatique.

L’objectif principal des Festivals COP25 est d’éduquer, de sensibiliser et d’impliquer les citoyens, avec une couverture nationale et en impliquant les régions sur des questions d’intérêt commun et régional, en particulier pour les gouvernements locaux et régionaux, les jeunes et les écoliers, la société civile, la communauté scientifique et universitaire ainsi que le secteur privé, relève le communiqué.

Début septembre, le président chilien Sebastián Piñera, avait lancé l’Agenda social de la COP25 depuis le Parc de Cerrillos, le lieu même qui accueillera du 2 au 13 décembre la 25e Conférence de l’ONU sur les changements climatiques (COP25).


Cet agenda social qui vise notamment à éduquer, sensibiliser et mobiliser la société civile, sera déployé dans tout le Chili à travers l’organisation de festivals familiaux d’innovation sociale et environnementale invitant toute personne à agir et à participer au changement pour le bien et la durabilité de la planète.

Les Conférences des Nations unies sur les changements climatiques découlent d’un processus initié par l’ONU en 1992 à la suite du Sommet de Rio pour faire face au changement climatique.

Prévues par la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques de 1992, les conférences prennent la forme d’une suite de Conférences des parties (ou COP pour Conference of the Parties) organisées chaque année depuis 1995. Le Protocole de Kyoto et l’Accord de Paris ont été négociés pendant ces conférences.