Les Chiliens votent ce dimanche pour élire leur nouveau président pour les quatre années à venir

Chilean citizens prepare to vote at the Embassy of Chile in Managua, on November 19, 2017, during their country's presidential election. This is the first poll in the country's history that includes expatriate citizens, with some 40,000 Chileans out of an estimated 850,000 living abroad expected to cast their ballots. Chileans went to the polls in the first round of the country's presidential election, with former leader Sebastian Pinera hoping to capitalize on his front-runner status to succeed Socialist leader Michelle Bachelet. / AFP PHOTO / Inti Ocon (Photo credit should read INTI OCON/AFP/Getty Images)

Les Chiliens ont commencé à voter ce dimanche lors du 2ème tour de l’élection présidentielle pour choisir leur nouveau président en départageant les deux présidentiables Sebastián Piñera et Alejandro Guillier. 

Quelque 14,3 millions de Chiliens sont appelés à voter entre 08h00 et 18h00 heures locales dans les bureaux de vote installés à travers le pays en plus des Chiliens qui voteront depuis leurs pays de résidence à l’étranger.

Les électeurs auront à choisir entre l’ancien président Sebastián Piñera (2010-2014), âgé de 68 ans, qui ambitionne de ramener la droite au pouvoir au Chili et le sénateur et ancien journaliste Alejandro Guillier (64 ans) afin de succéder à la présidente sortante Michelle Bachelet (2006-2010) et (2014-2018).

M. Piñera, candidat de la coalition “Chili Vamos” (Chili en avant, droite), était arrivé en tête lors du premier tour de cette élection présidentielle tenu le 19 novembre dernier avec 36,6% des suffrages suivi du porte étendard de la Force de la Majorité (gauche) M. Guillier (22%).


Néanmoins, la grande inconnue demeure la participation et la mobilisation des Chiliens lors de ce tour décisif, selon les observateurs.

Le Chili, pays de 17,9 millions d’habitants et d’une superficie de 756.950 km2 s’étire sur 4.300 km du désert d’Atacama, au nord, à l’Antarctique, au sud, sur une étroite bande de terre de 350 km de largeur maximale entre l’océan Pacifique et la cordillère des Andes.

Outre ses multiples volcans actifs, le Chili est considéré parmi les pays les plus sismiques au monde. En 1960, il a été frappé à Valdivia par un tremblement de terre de magnitude 9,5, le plus important au monde, qui a tué 5.700 personnes.

Le 27 février 2010, un fort séisme de 8,8 qui a provoqué un tsunami dans la région de Coquimbo, sur la côte du Pacifique, qui a fait plus de 520 morts.


Le Désert d’Atacama, au nord du Chili, abrite les plus importants télescopes au monde et espère concentrer 70% de l’infrastructure astronomique mondiale d’ici 2020.