Chine : L’ex-patron des services secrets condamné à la prison à vie pour corruption

corruption

Par Saad Bouzrou

L’ancien chef du contre-espionnage chinois, Ma Jian a été condamné, ce jeudi 27 Décembre 2018, à la prison à vie pour corruption par un tribunal du Liaoning (nord-est de la Chine). Arrêté en 2015, l’ancien vice-patron du ministère de la Sécurité d’État a été reconnu coupable, notamment, d’avoir touché des pots-de-vin.

Ma Jian, ancien chef du contre-espionnage chinois, a été condamné jeudi 27 décembre 2018 à la prison à vie pour corruption par un tribunal du Liaoning (nord-est de la Chine). Arrêté en 2015 et exclu l’année suivante du Parti communiste chinois (PCC), cet ancien vice-ministre de la sécurité d’Etat, considéré comme l’homme qui a régné des années sur les puissants services d’espionnage et de contre-espionnage, a été reconnu coupable d’avoir notamment touché des dessous-de-table.

→ Lire aussi : Huawei réfute les accusations d’espionnage pour la Chine

Après avoir été privé de ses biens et de ses droits politiques, Il est maintenant condamné par le tribunal populaire de la ville de Dalian pour avoir commis « les crimes de corruption, d’extorsion et de délit d’initié ». Un communiqué du tribunal a précisé que l’ex-patron ne ferait pas appel.


Selon le jugement rendu jeudi, à la suite d’une audience à huis clos tenue le 16 août, Ma Jian a outrepassé ses fonctions de vice-patron du ministère de la sécurité d’Etat au profit d’entreprises contrôlées par le milliardaire en exil Guo Wengui, acceptant en contrepartie la somme faramineuse de plus de 109 millions de yuans de bien, l’équivalent de près de 14 millions d’euros.

Depuis son arrivée au pouvoir fin 2012, le président chinois Xi Jinping a engagé une politique stricte contre la corruption, qui a sanctionné plus de 1,5 million de cadres du régime, dont Zhou Yongkan, qui était lui aussi un patron de la justice et des renseignements.