Chine: troisième mort et près de 140 nouveaux cas à cause du mystérieux virus

Chine
Chine

Un troisième mort et près de 140 nouveaux cas du mystérieux virus, analogue au Sras, ont été signalés lundi en Chine, ce qui alimente les inquiétudes à quelques jours de grands rassemblements à l’occasion du Nouvel An chinois.

Le bilan s’élève ainsi à 201 cas diagnostiqués, dont 170 patients toujours hospitalisés. Neuf d’entre eux sont dans un état critique, d’après les autorités sanitaires de la ville de Wuhan.

Dans cette grande agglomération du centre de la Chine où le virus a fait son apparition, 136 nouveaux cas ont été répertoriés durant le week-end. S’y ajoutent deux nouveaux cas à Pékin, pour la première fois depuis la découverte de ce virus, et un dans la province méridionale du Guangdong.

Les deux cas dans la capitale concernent des personnes qui s’étaient rendues à Wuhan et qui, dans un état stable, sont traitées pour une pneumonie, d’après les autorités du district de Daxing (sud de Pékin).

Dans le Guangdong, le patient, un homme de 66 ans, avait rendu visite à des proches à Wuhan, d’après les autorités sanitaires régionales.


Le Sras (syndrome respiratoire aigu sévère) avait tué 650 personnes en Chine continentale et à Hong Kong en 2002-2003.