Chômage, épargne et coût de la vie : le moral des ménages se dégrade

Léger recul à 2,1% de la croissance économique au T3-2019, selon le HCP
Léger recul à 2,1% de la croissance économique au T3-2019, selon le HCP

Malgré l’amélioration qu’a connue le moral des ménages, au quatrième trimestre de 2019, il s’est légèrement replié, depuis le premier trimestre, en raison de la persistance du pessimisme relatif aux perspectives du chômage, du coût de la vie et de l’épargne. C’est ce qu’ont montré les résultats de l’indice confiance des ménages menés par le HCP.

L’indice de confiance des ménages (ICM) s’est ainsi établi à 77,8 points, au lieu de 74,8 points enregistrés le trimestre précédent et 79,8 points une année auparavant. Au quatrième trimestre de 2019, 43% des ménages prévoient une dégradation de leur niveau de vie au cours des 12 derniers mois. 34% un maintien au même niveau et 23,0% une amélioration. Le solde d’opinion sur l’évolution passée du niveau de vie est resté négatif, à moins 20,0 points, contre moins 13,3 points au même trimestre de l’année passée.

S’agissant du chômage, son évolution reste quasi-stable au quatrième trimestre de 2019. 79,5% contre 7,9% des ménages s’attendent à une hausse du chômage au cours des 12 prochains mois. Le solde d’opinion est resté ainsi négatif à moins 71,6 points contre moins 71,8 points un trimestre auparavant et moins 70,0 points un an auparavant.

En ce qui concerne la situation financière des ménages, elle a enregistré une croissance jugée optimiste par le HCP. 65,6% des ménages estiment que leurs revenus couvrent leurs dépenses, 30,4% déclarent s’endetter ou puiser dans leur épargne et 4,0% affirment épargner une partie de leur revenu. Le solde d’opinion relatif à la situation financière actuelle des ménages est resté ainsi négatif, à moins 26,4 points contre moins 29,5 points le trimestre précédent et moins 28,4 points une année auparavant.

Par ailleurs, la capacité future des ménages à épargner a une tendance négative. 17,8% contre 82,3% des ménages s’attendent à épargner au cours des 12 prochains mois. Le solde d’opinion relatif à cet indicateur est resté négatif, à moins 64,5 points au lieu de moins 64,4 points au trimestre précédent et moins 63,0 points au même trimestre de l’année passée.

Quant aux produits alimentaires, les ménages souffrent de l’augmentation excessive des prix. 85,2% déclarent que les prix des produits alimentaires ont augmenté au cours des 12 derniers mois contre une proportion minime des ménages (0,1%) qui ressentent leur diminution. Le solde d’opinion est ainsi resté négatif, à moins 85,1 points, après avoir été de moins 83,7 points le trimestre précédent et de moins 90,3 points une année auparavant.

Le HCP a précisé, à travers sa note d’information, que cette tendance baissière qu’ont soufferte les ménages, est constatée aussi au niveau de l’évolution, entre 2018 et 2019, de la situation des droits de l’Homme, de la protection de l’environnement et de la qualité des services sociaux.