Le CHU de Marrakech lance un projet novateur unique à l’échelle nationale pour la prise en charge des patients obèses

Le Centre hospitalier universitaire (CHU) de Marrakech vient de lancer un projet de prise en charge des patients obèses.

Selon un communiqué du CHU, ce projet novateur unique à l’échelle nationale s’appuie sur une approche multidisciplinaire efficace de perte de poids selon différents circuits de soins adaptés au cas par cas au sujet obèse.

Il s’agit d’une prise en charge médico-éducative en hospitalisation de semaine, à l’unité d’éducation thérapeutique du service d’Endocrinologie et une prise en charge en chirurgie bariatrique entourée d’une préparation en unité d’éducation thérapeutique avant et après l’acte opératoire.

Les malades souffrant d’obésité sont recrutés à partir des différentes consultations médicales réalisées au sein et en dehors du CHU de Marrakech. Ils sont répartis dans un premier temps en groupes homogènes en fonction du degré d’obésité, du sexe, niveau d’instruction, comorbidités, et ce à l’occasion d’une pré-hospitalisation de jour.


Par la suite, les patients sont convoqués en unité de soins éducative du service d’Endocrinologie du CHU de Marrakech, où un programme de prise en charge médico-psychologique est engagé.

Ce programme comporte un complément d’exploration des co-morbidités et complications de l’obésité : clinique, biologique, imagerie, en plus d’une prise en charge psychologique, une prise en charge diététique, une prise en charge en réadaptation physique et d’autres approches spécialisées proposées au cas par cas aux patients.

Les patients seront candidats à la chirurgie bariatrique si le parcours de soins précédemment détaillé n’apporte pas de résultats au bout de 6 à 12 mois, qualifiant le patient en échec de prise en charge médicale. De nouveau cette étape sera entourée d’une approche éducative spécialisée pré-chirurgicale et post-chirurgicale.

C’est ainsi que trois patients, souffrant d’obésité sévère avec un indice de masse corporelle dépassant les 60 kg/m2 ont suivi tout ce parcours avant de leur voir proposer une chirurgie de l’obésité.


Après un suivi initial de près d’une année associé à une réduction pondérale conséquente, le staff multidisciplinaire coordonné par le service d’Endocrinologie et impliquant les équipes de chirurgie, de réanimation, de gastrologie, de pneumologie, de diététiciens, d’infirmiers, kinésithérapeutes et psychologues ainsi que d’autres staffs hospitaliers, se réunissait dans le cadre de réunion de concertation pluridisciplinaire afin d’organiser et planifier l’intervention chirurgicale.