Cinq combattants tués dans des raids près de la frontière syro-irakienne

combattants
combattants

Cinq combattants ont été tués lors de raids aériens nocturnes dans l’est de la Syrie près de la frontière avec l’Irak, a annoncé, dimanche, l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

“Cinq combattants non Syriens ont été tués”, dans des frappes qui ont visé, samedi soir, “des positions des forces iraniennes et de milices alliées”, aux abords de la ville syrienne de Boukamal, a indiqué l’ONG, citée par les médias.

L’Observatoire, qui dispose d’un vaste réseau de sources en Syrie, n’a pas été en mesure d’identifier les nationalités des combattants tués.

→ Lire aussi : Syrie : Six civils tués dans des raids aériens russes

La frappe a été menée dans la province de Deir Ezzor, où plusieurs belligérants sont présents dans le cadre du conflit syrien.


En septembre, au moins 10 combattants irakiens ont été tués lors de raids aériens menés dans le secteur de Boukamal.

Déclenchée en 2011, la guerre en Syrie a fait plus de 370.000 morts et des millions de déplacés.