Cinq morts dans des inondations en Tunisie

inondations

Cinq personnes ont trouvé la mort dans des inondations provoquées par des pluies torrentielles qui se sont abattues, le weekend, dans plusieurs localités du gouvernorat de Nabeul (76 km au sud-est de Tunis), déplore le ministère tunisien de l’Intérieur.

Un précédent bilan fourni par la garde nationale tunisienne faisait état de trois morts.

Il s’agit d’un jeune de 16 ans qui est mort électrocuté dimanche à Bou Argoub, à 45 km au sud-est de Tunis, et de deux soeurs de 21 et 24 ans qui avaient été emportées par la crue samedi soir dans la même localité alors qu’elles sortaient de leur usine, a indiqué le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Sofiène Zaag.

Il a ajouté que deux hommes se sont également noyés, l’un à Takilsa, à une soixantaine de km de Tunis, l’autre à Bir Bouregba, près de la station balnéaire de Hammamet.

Dimanche matin, des commerçants ont pu constater l’ampleur des dégâts dans leurs boutiques, tandis que les réseaux téléphoniques sont restés coupés dans une partie de cette péninsule.


→ Lire aussi : Deux morts et plusieurs blessés dans des inondations à Constantine

L’eau est montée jusqu’à 1,70 m dans certains quartiers de Nabeul, chef-lieu du gouvernorat, où de nombreux ponts et routes ont été endommagés, après ces pluies record qui ont parfois constitué l’équivalent de plus de six mois de précipitations.

Dans une déclaration rapportée par la radio Mosaïque FM, le chef du gouvernement, Youssef Chahed, qui s’est rendu sur place a indiqué que «l’essentiel aujourd’hui, c’est la réouverture des routes et d’aider les gens sinistrés».

Suites à ces intempéries, le ministère tunisien de l’Intérieur a annoncé, dans un communiqué, que tous ses corps coordonnent leurs opérations avec les unités de l’armée nationale et les autres composantes de la commission régionale de prévention des catastrophes pour mener les opérations de secours.


Pour sa part, la gouverneure de Nabeul, Salwa Khiari, a fait été d’une “situation assez critique” suite à ces fortes pluies qui se sont abattues sur la région, dépassant les 200 millimètres. Elle a indiqué que les opérations de sauvetage ont été lancées depuis des heures pour évacuer les maisons et les routes submergées par les eaux.

A l’instar de Nabeul, la situation à la ville de Korbous (60 Km à l’Est de Tunis) est également assez tendue avec des poteaux et arbres tombés, des chaussées effondrées et des voitures et camions emportées par les eaux boueuses.